La Petite bibliothèque ronde à nouveau vandalisée | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 07.04.2015 à 18h12 (mis à jour le 07.04.2015 à 19h00) - 1 commentaire Clamart

La Petite bibliothèque ronde à nouveau vandalisée

La porte de la salle des tout-petits a été fracturée et la salle vandalisée. - Photo CHLOÉ EVEN

Dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 mars, plusieurs individus se sont introduits dans l’établissement pionnier en matière de lecture publique pour la jeunesse. C’est la troisième fois en un an que ce bâtiment classé est la cible d’effractions.

La Petite bibliothèque ronde (PBR) de Clamart, dans les Hauts-de-Seine, a été vandalisée dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 mars où plusieurs individus ont fracturé la porte de la salle de l’heure du conte, accessible par le jardin, volant trois ordinateurs, fouillant les placards, forçant les portes et arrachant les serrures.
 
C’est la troisième fois en un an que cet établissement, pionnier en matière de lecture publique pour la jeunesse et installé depuis 1965 dans un quartier populaire de la ville, subit des actes de vandalisme. Le bâtiment, œuvre des architectes de l'Atelier de Montrouge et classé au titre des Monuments historiques depuis 2009, appartient à la communauté de communes Sud de Seine qui avait promis aux salariés des mesures de sécurité supplémentaires. Mais rien n’a été entrepris jusqu’à présent.
 
"Le bâtiment a subi des dommages irréversibles, alerte le communiqué publié jeudi dernier par la Petite bibliothèque ronde. Ces dégradations, qui viennent s’ajouter à celles des actes de vandalisme des mois derniers, nuisent gravement à l’intégrité de ce lieu classé".
La salle des albums lors d'un accueil des enfants. - Photo CHLOÉ EVEN
 
L’équipe est choquée, mais fermement déterminée à poursuivre ses missions, avec en ligne de mire le prochain Petit festival de l’imaginaire organisé les 18 et 19 avril.
 
"Le festival constitue chaque année un moment important pour le quartier et tous les habitants de Clamart, souligne Chloé Even, chargée de communication à la PBR. Au quotidien, nous n’avons aucun problème de comportement de la part des jeunes".

Commentaire récent

“ Ce n'est PAS un quartier populaire. ” Ines il y a 5 ans à 09 h 48
close

S’abonner à #La Lettre