"La langue paternelle" d'Arno Dubois chez Cambourakis | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 27.07.2019 à 10h00 Un premier roman par jour

"La langue paternelle" d'Arno Dubois chez Cambourakis

Arno Dubois signe "La langue paternelle",son premier roman, chez Cambourakis. - Photo DR/CAMBOURAKIS

Pendant l'été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentree littéraire. Avec La langue paternelle, Arno Dubois offre une réflexion sur le rapport à la langue et l'appartenance à un pays.

"Gafdhi n'a pas d'expression favorite" nous indiquent les premieres lignes du livre. Le premier roman d'Arno Dubois, à paraître le 4 septembre chez Cambourakis, retrace l'histoire de Gafdhi, père de famille aux visions colériques absorbé dans les cartes de géographie, les récits de soldats de la Grande Armée et ses souvenirs de son enfance egyptienne dans le Caire franco-arménien des années 1940.

Arno Dubois est né en 1978 en banlieue parisienne. Fils de profs de français et de mathématiques. Il a entrepris des études de philosophie puis est devenu correcteur de presse aux Cahiers du cinéma. Depuis, il a relu des recettes de cuisine pour Madame Figaro, des commentaires télé pour Télérama, des cartes pour Courrier international et aussi des mangas. Son obsession pour le passé linguistique de ses ancêtres, polyglottes franco-arméniens d’Egypte, le force à admettre que le français n’est pas sa langue maternelle et, dans le même temps, qu’il n’a aucun don pour les langues.
close

S’abonner à #La Lettre