La foire de Pékin monte en gamme | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, à Pékin, le 26.08.2018 à 18h25 (mis à jour le 27.08.2018 à 09h56) Chine

La foire de Pékin monte en gamme

Dans le hall de la Beijing International Book Fair 2018 dédié aux éditeurs étrangers - Photo F.PIAULT/LH

Défiée par la Foire du livre de jeunesse de Shanghai, désormais associée à Bologne, la manifestation à la fois professionnelle et grand public a cherché à conforter sa légitimité lors de sa 25e édition, du 22 au 26 août.
 

Traditionnellement très institutionnelle, la Foire internationale du livre de Pékin (Beijing International Book Fair, BIBF) a affiché un petit regain de dynamisme à l’occasion de sa 25e édition, du 22 au 26 août, où les stands internationaux ont été particulièrement fréquentés.
 
Concurrencée depuis cinq ans par la China Children Book Fair (CCBF), la Foire du livre pour la jeunesse de Shanghai, organisée début novembre par la municipalité d’abord en coopération avec Reed Exhibitions, puis à partir de cette année avec la Foire du livre de jeunesse de Bologne, la BIBF avait peiné jusqu’à présent à contre-attaquer même si elle propose avec succès depuis trois ans un vaste espace d’animation pour les enfants.
 
Une foire professionnelle spécifique pour la jeunesse
 
Mais pour la première fois cette année, répondant notamment à la demande des éditeurs internationaux, la BIBF a simultanément strictement réservé, du mercredi au vendredi, l’accès des deux grands halls dédiés à la foire professionnelle aux exposants et aux professionnels, et dédié l’un des deux halls à une toute nouvelle foire internationale du livre jeunesse de Pékin (BICBF, sur 14 100m2), "car c’est le secteur qui se développe le plus", rappelle Jason Yuan, commissaire de la foire.
Jason Yuan, commissaire de la foire du livre de Pékin : "tendre vers une foire de contenus". - Photo F.PIAULT/LH

En parallèle, plusieurs exposants tels Citic Press ou le groupe d’édition du Zhejiang ont amélioré le design de leurs stands, contribuant à une montée en gamme de la manifestation. Celle-ci a aussi développé ses surfaces et son offre à l’intention du grand public pour renforcer son intérêt pour les éditeurs chinois et pour "répondre à la stratégie du gouvernement de promotion de la lecture", précise Jason Yuan. Les services, dont la restauration, ont également été améliorés par le centre de foire, qui pâtit de sa localisation dans le nord-est de la mégapole chinoise, à une bonne distance du centre-ville.
 
A l’avenir, la manifestation, qui revendique au total 2 500 éditeurs exposants de 93 pays sur 97 000m2 (la surface utile n’est pas précisée) et 300 000 visiteurs, entend "tendre vers une foire de contenus, car le livre n’est pas seulement un objet mais surtout un contenu", explique le commissaire de la foire. "Dès cette année, notre politique de partenariats a permis d’attirer à la BICBF les différents métiers de l’industrie du licensing, se félicite-t-il. L’an prochain, la présence du licensing comme celle du numérique seront renforcées."
 
close

S’abonner à #La Lettre