bande dessinée

Pour souscrire à l’augmentation de capital d’Izneo, la plateforme de distribution et de vente de BD, la Fnac a déboursé exactement 2,002 millions d’euros, selon les documents déposés au greffe du tribunal de commerce. Le montant n’avait pas été indiqué en janvier, lors de l’annonce de cette opération qui permet à la Fnac de détenir 50 % d’Izneo, à parité avec les éditeurs jusqu’alors seuls au tour de table : Ankama, Bamboo, Bayard, Gallimard, Média-Participations et Steinkis. Via sa filiale Dargaud, Média-Participations, auparavant principal actionnaire, a également participé à l’opération en convertissant la moitié de son compte courant, soit un million d’euros, en capital, à une valorisation bien supérieure à celle qui a été accordée à la Fnac. En fonction des futurs résultats d’Izneo, cette nouvelle participation, inférieure à 5 %, pourra toutefois représenter près de 20 % du contrôle de l’entreprise. L’ensemble de l’opération doit permettre à Izneo, déficitaire depuis sa création, de poursuivre son développement.

H. H.


27.05 2016

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités