La double identité du rédacteur en chef de Marvel | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 01.12.2017 à 17h05 (mis à jour le 02.12.2017 à 10h03) Comics

La double identité du rédacteur en chef de Marvel

C. B. Cebulski, aka Akira Yoshida - Photo LUIGI NOVI/CC BY 3.0

Après des années de rumeurs persistantes, C. B. Cebulski, l’actuel rédacteur en chef de Marvel, a reconnu avoir écrit plusieurs comics avec le pseudonyme Akira Yoshida.

Connu pour avoir publié, entre 2004 et 2005, plusieurs comics comme la série Wolverine Soultaker ou X-Men: Age of Apocalypse, le Japonais Akira Yoshida était encensé pour sa capacité à écrire à destination d’un public occidental. Pourtant, Akira Yoshida n’existe pas.
 
Après des rumeurs persistantes qui couraient depuis 2005 à ce sujet, C. B. Cebulski, éditeur de longue date de Marvel récemment promu à la tête de la maison, a finalement reconnu, mercredi 28 novembre dans les colonnes du webzine américain Bleeding Cool, avoir inventé cette identité.
 
Discret
 
Au début des années 2000, C. B. Cebulski, éditeur chez Marvel, envoie des scénarios de comics sous un faux nom celui d'Akira Yoshida afin de contourner l'interdiction faite par la maison à ses employés de publier des ouvrages pour éviter d'éventuels conflits d'intérêt. Il décroche ainsi les contrats de Conan avec Dark Horse et de Darkstalkers avec Dreamwave. Son succès amène Marvel, alors critiqué pour le manque de diversité de ses auteurs, à proposer à "Akiza Yoshida" l’écriture de licences comme X-Men et Thor.
 
Célèbre pour ses œuvres, l'auteur présumé Japonais reste très discret. Personne n’a jamais rencontré Akira Yoshida. Seul le webzine américain Comic Book Resources (CBR) parvient à décrocher une interview avec l’auteur qui dévoile son histoire. "Avec un père travaillant dans le commerce international, [Akira Yoshida] a passé une partie de son enfance aux Etats-Unis où il apprit l’anglais en lisant des comics […] Enfant, il voulait écrire soit des mangas japonais, soit des comics américains. Heureusement pour lui, il a eu le privilège de lier les deux", écrit alors CBR.
 
Aveux
 
Cette interview ne parvient pas à faire taire les rumeurs autour de l’identité d’Akira Yoshida. En 2006, Rich Johnston, le fondateur de Bleeding Cool, demande à C. B. Cebulski s’il se cache derrière le pseudonyme du célèbre auteur japonais. "Il a nié, me répondant qu’Akira Yoshida était une personne réelle et que ses nombreuses visites dans les bureaux et ses apparitions à des congrès démentaient ces rumeurs", écrit Rich Johnston dans son article du 28 novembre 2017. Cette version est accréditée par des témoignages d’employés de Marvel.
 
Faute de preuves ou d’aveu, la rumeur dégonfle. D’autant plus qu’Akira Yoshida cesse de publier. Mais, le 17 novembre dernier, C. B. Cebulski est nommé rédacteur en chef de Marvel, en remplacement d’Alex Alonso.

Hanté par cette histoire, Rich Johnston contacte une nouvelle fois C. B. Cebulski qui, cette fois-ci, confirme avoir écrit sous le pseudonyme d’Akira Yoshida. "Cette expérience m’a appris beaucoup sur l’écriture, la communication et la pression. J’étais jeune et naïf et j’avais beaucoup à apprendre. Mais ce sont de vieilles histoires. Elles sont réglées. Maintenant, en tant que nouveau rédacteur en chef de Marvel, je tourne une nouvelle page et je suis excité de commencer à partager toutes mes expériences avec tous les talents du monde", a-t-il répondu.

Sur les réseaux sociaux, les internautes sont partagés entre soutien et indignation. En réponse à cette affaire, les Twittos ont réagi avec #ActualAsianComicWriters pour partager le nom de leurs écrivains asiatiques préférés.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre