Disparition

L'écrivain Joseph Joffo, auteur du célèbre livre autobiographique Un sac de billes, est mort jeudi 6 décembre à 87 ans, a annoncé sa famille. Originaire de Paris, Joseph Joffo était malade depuis quelques années. Il est décédé à Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes), où il était hospitalisé, a précisé à l'AFP son fils, Franck Joffo. 

Célèbre romancier, coiffeur à succès et apôtre de la tolérance, Joseph Joffo, a marqué plusieurs générations avec son livre autobiographique Un sac de billes, dans lequel il racontait comment, à 10 ans, enfant juif de Paris, il avait fui les nazis avec son frère Maurice.

Né à Paris en avril 1931, d'un père coiffeur et d'une mère violoniste, son enfance s'écoule heureuse jusqu'à l'Occupation, où elle bascule dans le drame absolu. Il fuit Paris en 1942 avec son frère plus âgé pour se réfugier en zone libre. Démarre alors un long périple jusqu'à Menton puis Nice où leurs parents les rejoignent. Mais la trêve n'est que de courte durée. En 1943, les Allemands envahissent la zone Sud et les Joffo s'enfuient de nouveau. Après de nombreuses épreuves, faisant preuve de débrouillardise, les frères Joseph et Maurice Joffo arrivent à survivre, jusqu'à la Libération. Leur père n'a pas cette chance : arrêté également, il est déporté à Auschwitz, d'où il ne reviendra jamais.

Joseph avait respecté la tradition familiale en reprenant le salon de coiffure familial. Avec un talent reconnu : avec ses frères, il en ouvrira une douzaine dans la capitale.

L'arrivée d'Un sac de billes

C'est près d'une vingtaine d'années après les faits qu'il rédige Un sac de billes sur un cahier d'écolier. Il est refusé par une quinzaine de maisons d'édition, avant que Jean-Claude Lattès ne le lance, en publiant le livre en 1973, écrit avec l'aide de Claude Klotz (Patrick Cauvin). "Quand j'ai écrit ce livre c'était juste pour raconter ma vie à mes enfants et mes petits-enfants. Cela m'a permis d'exorciser ces années", avait-il dit au Parisien.

Un sac de billes connaîtra un énorme succès en France et à l'étranger, avec 20 millions d'exemplaires vendus dans une vingtaine de pays, et fera de Joseph Joffo, coiffeur de talent devenu auteur, un écrivain qui signera plus d'une quinzaine de romans, dont une suite, Baby foot, publiée en 1977. Son dernier roman, Le partage (Rocher), était paru en 2005.

Adapté deux fois au cinéma (en 1973, par Jacques Doillon, puis l'an dernier par Christian Duguay), Un sac de billes (Le Livre de poche) est devenu une référence dans de nombreuses écoles, pour illustrer l'Occupation et la Shoah auprès des enfants.


 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités