Jean Spiri nommé secrétaire général d’Editis | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 24.02.2020 à 16h00 (mis à jour le 24.02.2020 à 16h01) Edition

Jean Spiri nommé secrétaire général d’Editis

Jean Spiri

Le 2e groupe d'édition français annonce la nomination du Normalien sous la responsabilité de la directrice générale Michèle Benbunan.
 

Editis a annoncé le 24 février la nomination de Jean Spiri au poste de secrétaire général du groupe, sous la responsabilité de la directrice générale, Michèle Benbunan. Il aura en charge les relations institutionnelles, sociétales et environnementales, les ressources humaines et les fonctions juridiques du groupe et, à ce titre, est membre du comité exécutif du groupe. Il s’agit d’une création de poste pour le 2e groupe d’édition français.

Normalien, diplômé de Sciences-Po, titulaire d’un DEA de géographie, Jean Spiri a passé dix ans dans le secteur public, au sein de différents cabinets ministériels (notamment au ministère des solidarités et de la santé de 2005 à 2007) et comme conseiller du président du Conseil supérieur de l’audiovisuel entre 2007 et 2011.

En 2011, il a poursuivi sa carrière dans le secteur privé, comme associé du cabinet de conseil en affaires publiques Lysios, puis, en 2015, comme responsable de la stratégie et délégué aux relations sociales du groupe Onepoint, spécialisé dans la transformation numérique.

Politique

Avec Alexandre Brugère et Elise Vouvet, il a co-écrit Citoyens des villes, citoyens des champs, paru chez Fayard en 2012. Il a aussi corédigé Demain, tous estoniens? avec Violaine Champetier de Ribes, un essai pour démontrer que le modèle du pays balte pourrait contrer l'influence des GAFA (Cent mille millards, 2018).

En 2014, Il a été nommé adjoint au maire LR de Courbevoie, en charge de l'Education, de la jeunesse et des relations avec l'enseignement supérieur. Il a également été élu conseiller régional d’Ile de France sur les listes de Valérie Pécresse en décembre 2015 et a été nommé président du Centre régional d'information et de prévention du sida et pour la santé des jeunes.


 
 
close

S’abonner à #La Lettre