Incendie à Rouen : l'Armitière accuse le coup | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 27.09.2019 à 18h18 (mis à jour le 27.09.2019 à 20h12) Librairie

Incendie à Rouen : l'Armitière accuse le coup

Matthieu de Montchalin est responsable de la librairie L'Armitière (Rouen) - Photo OLIVIER DION

Plusieurs bibliothèques et librairies rouennaises, dont l'Armitière, ont été impactées par l’incendie de l’usine Lubrizol survenu le 26 septembre.
 

L’incendie de l’usine Lubrizol, survenu le 26 septembre à Rouen, a impacté les librairies et les bibliothèques de la ville, qui pour certains ont dû fermer leur boutique, annuler des événements, ou ont vu leur fréquentation baisser. La combustion d'hydrocarbures stockés sur le site a créé un épais nuage de fumée noir au dessus de la ville et empli l'air d'une odeur nauséabonde.
 
Pour Matthieu de Montchalin, P-DG de la Librairie l'Armitière, l’impact de l’incendie a été "évident" et reste "très fort" aujourd’hui, compte tenu de "l’odeur" encore très présente dans l’atmosphère. Le libraire a dû fermer sa boutique le 26 septembre en début d’après-midi du fait de l’absence d’une partie de son équipe, et annuler deux rencontres avec des auteurs. Celle prévue avec Jim Fergus (Amazones, Le Cherche midi) a été définitivement déprogrammée, tandis que la venue de Sébastien Bailly (Mum Poher, Librinova), prévue pour le 27 septembre, a été reportée sans qu’une nouvelle date ne soit encore fixée. 
 
Il est encore trop tôt pour mesurer les conséquences exactes de l’incendie, estime Matthieu de Montchalin, qui concède qu'actuellement, "acheter un livre ne fait pas partie des priorités" de ses clients. Avec le retour à la normale prévu dans les prochains jours, le libraire espère que le public se rendra de nouveau en centre-ville.

D'autres établissements touchés

De son côté, la librairie de bande dessinées Funambules a été contrainte de fermer jeudi, mais n’a pas eu de rencontres à annuler. Partenaire de l’exposition consacrée à l’auteur Abdel de Bruxelles à l’occasion de la parution de son album Dominos chez Fluide Glacial, l'établissement confirme que l’événement n’a pas été annulé, ni le festival Normandiebulle prévu du 28 au 29 septembre.

La librairie spécialisée La Procure a pour sa part observé une baisse de fréquentation, regrettant le départ anticipé en week-end de certains clients.
 
Enfin, les bibliothèques de la ville ont fermé toute la journée du 26 septembre pour finalement rouvrir le lendemain, observant seulement "une très légère hausse" de la fréquentation des lieux.
close

S’abonner à #La Lettre