Prix littéraire

Hervé Le Tellier: "On ne s'attend jamais à un prix comme le Goncourt"

Hervé Le Tellier, Goncourt 2020 pour "L'anomalie" (Gallimard). - Photo OLIVIER DION

Hervé Le Tellier: "On ne s'attend jamais à un prix comme le Goncourt"

En raison de la crise sanitaire, le prix Goncourt a été décerné lors d'une visioconférence. D'ordinaire, la foule de journalistes se rassemble devant Drouant. Cette année, le Goncourt fut à la fois virtuel et intime.

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 30.11.2020 à 19h14,
Mis à jour le 30.11.2020 à 20h00

Pour l’année 2020, le Goncourt a dû revoir le format de sa cérémonie de remise. Le lauréat du prix littéraire a été proclamé par Zoom à 12h30 par Didier Decoin, président de l’académie: Hervé le Tellier, favori de 11 critiques littéraires sur 15, pour L’anomalie (Gallimard). L’éditrice Karina Hocine a confié à Livres Hebdo qu'elle était "très heureuse pour ce prix unique et mythologique".
 
L’habituelle meute désorganisée autour des académiciens et du vainqueur a laissé place à un rendez-vous intime dans les jardins de Gallimard. Loin de Drouant, véritable quartier général de la remise du Goncourt et du Renaudot, il n'y a pas foule devant la maison d’édition Gallimard quelques minutes après l'annonce."C’est d’un calme" déclarent les deux journalistes de la rédaction de BFM TV, seuls présents avec l’AFP, Reuters et l'émission "Quotidien".

Face au soleil, on retrouve Antoine Gallimard et Hervé le Tellier, sans masques, fait rare dans ce contexte de crise sanitaire. "Pas mécontent d’échapper à la cohue", le lauréat félicite l’absence des journalistes. Dans un cadre "très reposant", il répond aux habituelles questions et se dit très "honorer de recevoir le prix". Il précise: "On ne s'attend jamais à un prix comme le Goncourt. D'abord on n'écrit pas pour l'avoir, et puis on ne peut pas s'imaginer l'avoir."

Dès la fin des habituelles photos et des questions, l’homme de lettres repart déjà sur son nouveau chantier, une pièce de théâtre. Pour L'Anomalie, il reconnaît "qu'il y a une vraie dimension cinématographique. Il y a une arche narrative, comme on dit dans le vocabulaire de la série. Ça ne me déplairait pas de voir ce livre incarné sur l'écran."
 
Gallimard revient sur la plus haute marche des prix littéraires avec un 38e prix Goncourt. ""Ce livre va faire du bien à beaucoup de monde en ce moment parce que nous vivons une époque comme tout le monde le sait, pas très réjouissante. Ce livre va enchanter beaucoup de monde. Merci de l'avoir écrit", a expliqué Tahar Ben Jelloun, membre de l'Académie Goncourt, en visioconférence.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités