Depuis qu’il a révélé sa volonté de céder sa filiale française, RCS Mediagroup est parvenu à susciter des offres multiples et à faire grimper les enchères. Passage en revue des forces et des faiblesses des cinq candidats retenus pour une transaction qui pourrait tout aussi bien… ne pas avoir lieu.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités