Fin de prise de bec autour de Steinbeck | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec vt, le 13.06.2006

Fin de prise de bec autour de Steinbeck

Il n’y a plus de raisons d’être en colère pour les héritiers de l’auteur John Steinbeck, qui obtiennent les droits réclamés.

Prix Pulitzer, Prix Nobel de littérature, John Steinbeck (1902-1968) voyait son héritage disputé entre l’éditeur Penguin Group, les héritiers de sa veuve (Elaine Scott Steinbeck, morte en 2003) et d’autres héritiers directs. Ces derniers, son premier fils et la fille de son second fils, tous deux liés à son second mariage, viennent d’obtenir satisfaction en récupérant les droits de 10 de ses premières œuvres, parmi lesquelles Les raisins de la colère, Le poney rouge, La coupe d’or et Des souris et des hommes, qu’il a écrit avant de rencontrer Elaine. La maison d’édition Penguin avoue sa « déception » mais considère qu’il ne s’agit que du « premier round de ce qui sera un processus long et compliqué. »

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre