Fayard publie le récit autobiographique de Jacqueline Sauvage | Livres Hebdo

Par Amélie Boutet, le 13.02.2017 à 19h11 (mis à jour le 13.02.2017 à 20h00) Justice

Fayard publie le récit autobiographique de Jacqueline Sauvage

Jacqueline Sauvage au journal télévisé de France 2 - Photo COPIE D'ÉCRAN FRANCE 2

A paraître le 2 mars, Je voulais juste que ça s'arrête entend livrer la vérité de la femme qui, après avoir été condamnée à 10 ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent, a été grâciée par François Hollande et libérée le 28 décembre 2016.

Graciée par le président de la République François Hollande et relâchée le 28 décembre 2016, sans pour autant être innocentée, Jacqueline Sauvage retrace son existence et livre sa version de l'affaire qui a entraîné sa condamnation à 10 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son mari violent dans Je voulais juste que ça s’arrête, qui sera lancé le 2 mars chez Fayard avec un premier tirage de 25 000 exemplaires, dont 20 000 mis en place.

Sophie Charnavel, directrice éditoriale de la maison d'édition depuis 2013, a convaincu cette femme de 69 ans de livrer "sa" vérité alors que de nombreux éditeurs étaient sur le coup.

Jacqueline Sauvage, érigée en symbole des violences faites aux femmes, avait tiré trois coups de fusil dans le dos de son époux Norbert Marot, le tuant après 47 ans de mariage synonymes de coups, de chantages, de tortures et de violences, le 10 septembre 2012. Elle avait été condamnée à dix ans de réclusion criminelle, le 28 octobre 2014, puis en appel le 3 décembre 2015. Une pétition avait rassemblé environ 400 000 signatures et Jacqueline Sauvage avait reçu l'appui de nombreuses personnalités dont la maire de Paris, Anne Hidalgo (PS), le dirigeant du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, ou la comédienne Eva Darlan, présidente du comité de soutien.
close

S’abonner à #La Lettre