Etonnants voyageurs: Le roman africain est en pleine mutation | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, avec alw, le 13.02.2013

Etonnants voyageurs: Le roman africain est en pleine mutation

Michel Le Bris et Alain Mabanckou © O. Dion

Le festival s'ouvre à Brazzaville au Congo jeudi 14 février par une réflexion sur les transformations de la littérature du continent noir.

Pour la première fois, les Etonnants voyageurs de Saint-Malo font escale au Congo-Brazzaville sous la houlette de l'indéfectible Michel Le Bris et de l'écrivain natif du pays Alain Mabanckou (Voir notre actualité) pour un festival qui ouvre ce jeudi 14 février avec un débat sur la nouvelle littérature africaine: «Un roman africain en pleine mutation».

Cette rencontre qui réunira Hélon Habila, Felwine Sarr, Janis Otsiemi et Fiston Nasser Mawanza est organisée à l'occasion de la parution mercredi 13 février de l'anthologie L'Afrique qui vient aux éditions Hoëbeke. Ces auteurs ont vécu en eux le télescopage d'identités multiples ou font partie de cette nouvelle génération d'Africains, natifs de gigantesques mégalopoles qui inventent de nouvelles manières d'être.

Etats Généraux de la littérature africaine

La réflexion sur les transformations de la littérature du continent sera un fil rouge de l'événement qui se tient jusqu'au 17 février avec pour thème « L'Afrique qui vient ». En effet, le festival s'inscrit dans « l'année mondiale de la littérature » lancée cet été par la World Alliance (association de festivals littéraires dont fait partie Etonnant voyageurs) qui se poursuivra à travers 15 manifestations dans le monde. Brazzaville participe à ce programme de circulation d'idées en organisant des « états Généraux de la littérature africaine » à travers cinq conférences du vendredi au dimanche. Chaque débat est introduit par la communication écrite d'un écrivain à partir de laquelle les auteurs présents discutent des thèmes choisis: Y a-t-il une « littérature nationale »? ; Les écrivains contre la censure? ; La littérature se doit-elle d'être politique? ; Affaire de style avant tout, ou de contenu? ; L'avenir du roman.

Invités prestigieux

Le festival réunit 90 invités venus de 23 pays pour une centaine de débats, mais aussi des films, des expositions et des rencontres avec les scolaires. On y verra notamment Henri Lopes, Léonora Miano, Lyonnel Trouillot mais aussi des anglophones venus d'Afrique du Sud ou du Nigeria comme André Brink ou Ben Okri. Un prestigieux comité de parrainage, piloté par deux prix Nobel de littérature JMG Le Clézio et Toni Morrison, accompagne cette manifestation.

Les ventes de livres sont assurées par la librairie des Dépêches qui a installé pour l'occasion un stand dans le Palais des Congrès ainsi qu'à l'institut français.

De plus, France Inter y délocalise son antenne les 14 et 15 février avec huit émissions dont la matinale du 15 février en direct de Brazzaville.
close

S’abonner à #La Lettre