Politique du livre

"Envahissons Bruxelles, envahissons Strasbourg!"

Vincent Monadé (CNL) et les signataires européens pour le droit d'auteur. - Photo OLIVIER DION

"Envahissons Bruxelles, envahissons Strasbourg!"

A l'initiative du Centre national du livre français, une "Déclaration européenne pour le livre" a été signée jeudi 9 octobre à Francfort par 14 organismes européens. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Laure Walter, Catherine Andreucci,
à Francfort,
Créé le 09.10.2014 à 15h20,
Mis à jour le 09.10.2014 à 16h00

Quatorze organismes européens dédiés au livre ont signé, jeudi 9 octobre à la Foire de Francfort, une "Déclaration européenne pour le livre", à l’initiative de Vincent Monadé, président du Centre national du livre, dans la droite ligne du Forum de Chaillot en avril dernier.

"Envahissons Bruxelles. Envahissons Strasbourg. Soyons partout pour faire avancer nos positions par le débat et le dialogue", a lancé Vincent Monadé, lors de la signature de cette déclaration. 

Les signataires réaffirment "leur souhait de favoriser l’émergence de positions communes en faveur de la promotion et du maintien de la diversité culturelle dans le domaine du livre"
 
Pour eux, "la priorité, c’est la défense du droit d’auteur", à travers "la lutte contre le piratage des contenus, le combat pour la rémunération équitable de la création et la facilitation des usages légaux". Ils plaident également pour "un taux de TVA réduit, le plus bas possible sur tous les livres, quel que soit leur support".

Enfin, face aux géants de l’Internet "qui faussent la concurrence", ils entendent privilégier "le libre choix du lecteur" en favorisant l’interopérabilité en matière de lecture numérique. Et ils annoncent qu’ils poursuivront leurs réflexions, avec les fédérations professionnelles, en créant un réseau européen. 

D'ailleurs plusieurs représentants des fédérations professionnelles ont pris la parole lors de cette signature à l'instar de Pierre Dutilleul, le président de la Fédération des éditeurs européens (FEE), Françoise Dubruille, la directrice de la Fédération des libraires européens, ou Cécile Deniard, représentante du Conseil européen des associations de traducteurs littéraires.

Les 14 premiers organismes signataires de la déclaration sont le Département Promotion de la littérature et de la traduction du Goethe Institut (Allemagne), le Service général des lettres et du livre du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique), le Département culture du Ministère de l’éducation et de la culture (Chypre), la Direction littérature, édition et librairies du Ministère de la culture (Croatie), le Département Culture du Gouvernement de la Catalogne (Espagne), le Centre national du livre (France), la Fondation pour la culture hellénique (Grèce), le Centre national du livre et de la lecture (Italie), le Centre de la littérature lettone (Lettonie), l’Institut polonais du livre (Pologne), la Direction générale du livre, des archives et des bibliothèques au Secrétariat d’Etat à la culture (Portugal), le Centre national du livre (Roumanie), le Centre d’information littéraire (Slovaquie) et l’Agence slovène du livre (Slovénie).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités