Des solitaires intempestifs sur grand écran | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 07.02.2017 à 17h54 (mis à jour le 07.02.2017 à 19h00) Cinéma

Des solitaires intempestifs sur grand écran

Andrew Garfield dans "Silence" de Martin Scorsese - Photo CONCORDE FILMVERLEIH GMBH

Martin Scorsese revient au cinéma avec une fresque sur la foi, Silence, où un prêtre jésuite s'aventure dans un Japon hostile à la chrétienté. Cinquante nuances plus sombres, Seuls et Lego Batman, le film sortent aussi le 8 février dans les salles.

Avec Silence, Martin Scorsese accompli un vieux rêve: adapter le livre de Shuzaku Endo, qui retrace l'histoire de deux prêtres jésuites, incarnés par Andrew Garfield et Adam Driver, partant au Japon, au début du XVIIe siècle, à la recherche de leur mentor, le père Ferreira (Liam Neeson), mort pour les uns, ayant renié la foi catholique pour les autres. Le voyage est d'autant plus périlleux que les chrétiens sont persécutés, torturés et tués sur la place publique afin que la religion venue d'Europe ne se répande pas dans l'Archipel. 
 

Des places de cinéma et des livres à gagner

Livres Hebdo vous fait gagner 5 places de cinéma et 15 romans de Shuzaku Endo à l'occasion de la sortie de Silence le 8 février au cinéma.

Il suffit d'être les premiers à répondre à la question en message privé sur notre page Facebook: qui a fait découvrir le livre de Shuzaku Endo à Martin Scorsese?

Le film s'interroge ainsi sur la souffrance et l'espoir, la foi et sa propagation, la laïcité et la rébellion. Le réalisateur aura mis 28 ans pour pouvoir transposer ce roman publié en 1966, qui est toujours considéré comme le chef-d'œuvre de l'auteur, et a été vendu à 800 000 exemplaires au Japon dès sa sortie. En France, il est paru en 1971 chez Calmann-Levy et réédité en 2010 par Folio en format poche, traduit par Henriette Guex-Rolle. Le cinéaste avait découvert le roman grâce à l'archevêque new-yorkais Paul Moore qui le lui offrit après avoir vu La dernière tentation du Christ, en 1988. 
 

Le réalisateur, dans les notes de production du film, explique: "J'ai été frappé de voir que le livre posait les questions fondamentales liées au christianisme, des questions auxquelles je tente de répondre chaque jour. Arrivé à cette époque de ma vie, je m’interroge constamment sur la foi et le doute, la faiblesse et la condition humaine – des thèmes que Shūsaku Endō aborde de manière très directe."
 

Les autres sorties du 8 février

Cinquante nuances plus sombres de James Foley. Faut-il mieux être seul que mal accompagné? Dakota Johnson et Jamie Dornan reprennent leurs rôles respectifs d'Anastasia et de Christian. On nous promet moins de sado-masochisme mais plus d'amour. Le film idéal pour la Saint-Valentin? Le troisième volet, adapté de la saga érotico-romantique de E.L. James (Lattès/Le livre de poche), est prévu pour 2018.

Seuls de David Moreau. La bande dessinée de Fabien Vehlmann et Bruno Gazzotti (Dupuis) en est déjà à son dixième volume (La machine à démourir a été publiée en novembre dernier). Quatre jeunes se retrouvent sans âme qui vive autour d'eux. Le film, en prises de vues réelles, va tenter de séduire un public un peu plus âgé avec son univers fantasy.

Lego Batman, le film de Chris McKay. Le film d'animation, porté sur le second degré et axé sur l'action, débarque dans les salles avec Batman, super-héros égoïste, casanier et isolé. Avec Robin, Batgirl et l'ensemble des personnages de DC Comics (de Superman au Joker) mais aussi des méchants du 7e art (de Voldemort aux Gremlins en passant par Sauron), le milliardaire orphelin va devoir sauver Gotham City et lui-même. En parallèle, Carabas publie quatre livres ludiques, Qilin édite un guide du film et un livre d'autocollants, et Huginn & Muninn propose un document sur les coulisses du film.
close

S’abonner à #La Lettre