Disparition

Décès du photographe sud-africain David Goldblatt

David Goldblatt - Photo LILY GOLDBLATT

Décès du photographe sud-africain David Goldblatt

Figure de la dénonciation de la politique de l’apartheid, le photographe David Goldblatt s’est éteint lundi 25 juin à l’âge de 87 ans.

J’achète l’article 1.50 €

Par Léopoldine Leblanc,
avec AFP,
Créé le 25.06.2018 à 17h51,
Mis à jour le 25.06.2018 à 18h00

Le photographe sud-africain David Goldblatt, qui a dénoncé par son travail la politique de l’apartheid dans son pays, est décédé lundi 25 juin à l’âge de 87 ans. "Il est mort tranquillement dans son sommeil à 5h37 du matin (03h37 GMT) à son domicile à Johannesbourg", a annoncé à l’AFP Liza Essers, directrice de la galerie Goodman en Afrique du Sud. Ses obsèques auront lieu mardi 26 juin à Johannesbourg. 
 
Fils d’immigrés juifs d’origine lituanienne, David Goldblatt avait débuté sa carrière de photographe de presse dès 1948, année de la mise en place de la politique du développement séparé des races par le Parti national. Entre sensibilité sociale et conscience politique, son œuvre documente l’évolution sociale et politique de la société sud-africaine sous l’apartheid mais aussi après la fin du régime ségrégationniste. A Paris, le Centre Pompidou lui avait consacré, du 21 février au 13 mai 2018, la plus importante rétrospective présentée en France, réunissant plus de deux cents photographies et une centaine de documents. 

En France, un texte inédit de l’artiste accompagne ses publications dans David Goldblatt, structures de domination et de démocratie (Steidl, 2018), publié pour la première fois en 1998 (Oxford University Press Southern Africa). On trouve la présentation de son travail dans l’ouvrage David Goldblatt de Lesley Lawson (Phaidon, 2001) qui regroupe 55 de ses photographies d’Afrikaners, des mines d’or du Witwaterstrand ou encore des portraits des Noirs de Soweto. En 2014, Le photographe documentaire a également fait l’objet d’un titre dans la collection "Photo poche" d’Actes Sud, comptant parmi les grands maîtres du 8e art.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités