Décès du journaliste et spécialiste de l’Afrique Claude Wauthier | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 09.03.2018 à 18h04 (mis à jour le 09.03.2018 à 19h00) Disparition

Décès du journaliste et spécialiste de l’Afrique Claude Wauthier

Claude Wauthier - Photo DR

L’ancien rédacteur en chef de l’Agence France-Presse et auteur d’essais sur la littérature et la politique africaine est mort le 22 février à 94 ans.

Spécialiste des questions sur l’Afrique, l’ancien journaliste Claude Wauthier s’est éteint le 22 février à 94 ans. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages marquants pour la recherche littéraire et politique africaine avec Anatomie de l’apartheid (Casterman, 1972), publié sous le pseudonyme de Walter Limp, L’Afrique des Africains (Seuil, 1977), Les Cinquante Afrique (coécrit avec Hervé Bourges, Seuil, 1979), Quatre présidents et l’Afrique (Seuil, 1995) et, plus récemment, Sectes et prophètes d’Afrique noire (Seuil, 2017).

Licencié en droit et en lettres et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, Claude Wauthier entre à l’Agence France-Presse en 1952 où il occupe successivement les postes de directeur aux bureaux régionaux de Lomé, Tunis, Alger et Johannesbourg. Devenu rédacteur en chef à son retour à Paris dans les années 1980, il fonde au côté de plusieurs chercheurs et journalistes l’Association pour l’étude des littératures africaines (Apela), qu’il présidera jusqu’en 1998.

Durant cette période, il soutient plusieurs écrivains africains harcelés dans leur pays comme le Nigérian Wole Soyinka, prix Nobel de littérature, et le Camerounais Ambroise Kom. "Quand quelqu’un était arrêté, le plus efficace, c’était de faire une dépêche, confie son ami Bernard Mouralis, professeur émérite à l’Université de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise). C’était sa technique. Comme c’est court, c’est rapidement reproduit et ça embête toujours les mouvements arbitraires".
close

S’abonner à #La Lettre