Disparition

Décès de Michel Chodkiewicz, ancien président du Seuil

Michel Chodkiewicz - Photo DOMINIQUE SOUSE - CC BY-SA 4.0

Décès de Michel Chodkiewicz, ancien président du Seuil

Le philosophe, spécialiste du soufisme, avait succédé en 1979 aux deux fondateurs de la maison, Jean Bardet et Paul Flamand.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
Créé le 02.04.2020 à 18h33,
Mis à jour le 02.04.2020 à 19h00

Michel Chodkiewicz, président du Seuil de 1979 à 1989, est décédé le 31 mars à l'âge de 90 ans, a annoncé l'actuel P-DG de la maison, Hugues Jallon. Ce spécialiste du soufisme et intellectuel réputé avait succédé aux deux fondateurs du Seuil, Jean Bardet et Paul Flamand.

Converti à l'islam à l'âge de 17 ans, Michel Chodkiewicz fut d'abord un philosophe, versé dans la mystique islamique, avant de devenir un acteur majeur de l'édition française. Il entre au comité de lecture du Seuil en 1955, et fonde au sein de la maison deux revues qui ont marqué son histoire : La recherche et L'Histoire. Il est nommé directeur général du Seuil en 1977, deux ans avant d'en prendre la présidence, à la suite des fondateurs Jean Bardet et Paul Flamand.

Rigueur et indépendance

Durant cette période, il consolide l'indépendance de la maison et continue son travail de philosophe. Il publie ou introduit plusieurs ouvrages sur l'islam, dont Le sceau des saints, prophétie et sainteté dans la doctrine d'Ibn 'Arabi (Gallimard, 1986) et Un océan sans rivage (Seuil, 1992). En 1988, un an avant le terme de sa présidence qu'il s'était lui-même fixé, l'éditeur obtient le Goncourt et le Goncourt des lycéens avec L'exposition coloniale d'Erik Orsenna (Seuil, 1988). Il est ensuite élu directeur d'études à l'EHESS, où il poursuit ses recherches.
 
"Je n'ai pas eu le plaisir et l'honneur de rencontrer Michel Chodkiewicz, je le regrette, écrit Hugues Jallon. Je sais combien son caractère et sa rigueur, son austérité même, non dénuées d’humour, ont marqué celles et ceux qui ont travaillé à ses côtés."

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités