Disparition

Décès de la philosophe Simone Debout-Oleszkiewicz

Simone Debout-Oleszkiewicz - Photo LE FONDS RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN (FRAC) DE FRANCHE-COMTÉ

Décès de la philosophe Simone Debout-Oleszkiewicz

Simone Debout-Oleszkiewicz est décédée, le 10 décembre 2020 à Paris. Après une jeunesse dans la Résistance, elle se consacre au travail du philosophe Charles Fourier.

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
Créé le 18.12.2020 à 17h39,
Mis à jour le 18.12.2020 à 18h00

La philosophe Simone Debout-Oleszkiewicz est décédée à l'âge de 101 ans, le 10 décembre 2020 à Paris. L'ancienne chargée de recherches au CNRS, a passé sa jeunesse dans la Résistance avant de se consacrer à l'auteur Charles Fourier.

Etudiante en philosophie, Simone Debout-Oleszkiewicz s'engage dans les Jeunesses communistes, avant de rejoindre la Résistance. Elle travaille en partenariat auprès des chefs de la Résistance régionale près de Lyon et des Alpes. Simone Debout, de son nom de résistante, fait également partie de la direction du journal clandestin Les Allobroges.

Simone Debout et Charles Fourier

Spécialiste de Charles Fourier, l'écrivaine Simone Debout-Oleszkiewicz a rédigé des ouvrages à son sujet et un projet de thèse au CNRS. Cet intérêt pour cet auteur est partagé par le maître du surréalisme, André Breton. Dans Correspondance, 1958-1966, paru en 2019 (C. Paulhan), leur correspondance au sujet de Fourier ainsi que deux textes de Simone Debout sur les liens entre les deux penseurs sont rassemblés. 

Dans L'utopie de Charles Fourier, paru en 1998 (Les presses du réel), elle y démontre le rôle fondamental de ce philosophe et économiste français qui préconisa une organisation sociale fondée sur des petites sociétés autonomes: les phalanstères. Simone Debout a entrepris l'édition de l'ensemble de l'œuvre de Charles Fourrier en douze volumes, rééditée aux Presses du réel. Parmi elle, Le nouveau monde amoureux Charles Fourier redéfinit les logiques de la sexualité en établissant une classification des passions. Il évoque le désir et l'émulation sans contrainte qui pour être atteinte doit être libérée de la domination masculine.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités