Décès de Benoîte Groult, grande figure de la littérature féministe | Livres Hebdo

Par Pauline Leduc, le 21.06.2016 à 13h57 (mis à jour le 21.06.2016 à 16h52) Disparition

Décès de Benoîte Groult, grande figure de la littérature féministe

Benoîte Groult en 2006. - Photo OLIVIER DION

Figure emblématique du féminisme, la romancière et essayiste Benoîte Groult s'est éteinte à l'âge de 96 ans

Née le 31 janvier 1920 à Paris, l'écrivaine féministe Benoîte Groult est décédée lundi 20 juin à 96 ans après avoir, comme elle l'écrivait en 2008 dans son autobiographie Mon évasion (Grasset) "eu l'impression de vivre une interminable course d'obstacles". Figure emblématique du féminisme, elle s'était fait connaître en 1975, avec Ainsi soit-elle (Grasset), un essai à succès, aux allures de manifeste, dénonçant la condition des femmes. Venue sur le tard à l'écriture, elle avait d'abord cosigné avec sa sœur Flora, trois titres intimes: Il était deux fois chez Denoël en 1968 puis chez Gallimard, Le Féminin pluriel (1972) suivi, deux ans après, par Journal à quatre mains.

En 1978, elle fonde avec Claude Servan Schreiber un mensuel féministe, F Magazine, dont elle assure les éditoriaux. Tout en présidant, à la même époque, la "Commission de terminologie pour la féminisation des noms" – "quand il n'y a pas de mots, nous n'existons pas" affirmait-elle – l'écrivaine signe plusieurs romans à succès chez Grasset: Les trois quarts du temps (1983) et Les vaisseaux du cœur (1988).

D'autres combats à mener

Après s'être attaquée au tabou de la condition des femmes, Benoîte Groult s'attèle en 2006 à celui de la mort libre et consentie avec La touche étoile (Grasset) et se fait la porte-parole de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). Dans son dernier ouvrage paru en 2013, elle revient au combat de sa vie en publiant, toujours chez Grasset, Ainsi soit Olympe de Gouges, portrait d'une figure fondatrice du féminisme. Alors que Catel avait dessiné sa vie dans Ainsi soit Benoîte Groult (Grasset, 2013) Les presses universitaires de Rennes lui consacreront un ouvrage – dirigé par Sylvie Camet – à paraître le 25 août, Benoîte Groult: le genre et le temps.

Benoîte Groult fut aussi un juré du Prix Femina de 1982 à 2013. Grand Officier de l'ordre national du Mérite, elle a été mariée, notamment, avec le journaliste Georges de Caunes et l'écrivain Paul Guimard. Dans Histoire d'une évasion (Grasset, 1997), qui mêlait ses souvenirs aux parcours de femmes, elle écrivait: "C'est par l'écriture que je me suis construite de livre en livre."

France 5 rend hommage à Benoîte Groult

Le 23 juin 2016 à 22h15, France 5 bouscule sa programmation et diffusera un documentaire sur Benoîte Groult, Benoîte Groult, le temps d'apprendre à vivre. Ce portrait écrit par Marie Mitterrand et réalisé par Jean-Bapriste Martin a été produit en 2008 et diffusé sur la chaîne le 27 février 2015 dans le cadre de la collection "Empreintes".

close

S’abonner à #La Lettre