Design

Fausses promesses de Linwood Barclay, auteur vedette de "Belfond noir", paraîtra le 11 janvier sous les nouveaux habits de la collection de polars de Belfond, qui n’avait pas bougé depuis dix ans. "Nous souhaitions sortir des codes très marqués du genre comme le noir et le rouge, le noir et le jaune, le noir et le blanc. Nous voulions aussi les démarquer des couvertures d’Harlan Coben, dont l’image forte lui appartient. Tout l’enjeu consistait à toucher autant le grand public, lecteur du genre depuis La fille du train, que le club très fermé et très exigeant des amateurs de polars", explique Caroline Ast, directrice éditoriale de Belfond Etranger.

Conçues par la maquettiste Marion Tigréat, les nouvelles couvertures de "Belfond noir" proposent donc une photo pleine page, illustrant "l’atmosphère du roman" et jouant sur la couleur et la typographie du titre et du nom de l’auteur. "La nouvelle présentation permet ainsi de ne pas enfermer ces titres dans le thriller. Ainsi nous pouvons ouvrir la collection aux auteurs de roman noir comme Colin Harrison qui fait son grand retour en avril", ajoute-t-elle. Après Fausses promesses, quatorzième roman de Linwood Barclay publié par Belfond et premier d’une nouvelle trilogie, elle annonce pour le 25 janvier La fille sous laglace, premier volet des enquêtes d’Erika Foster signé par le Britannique Robert Bryndza, et déjà sélectionné pour le prix des Lectrices de Elle 2018. "On en publie peu - six par an - pour défendre nos coups de cœur et faire sortir nos auteurs du lot", conclut-elle.

Claude Combet

08.12 2017

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités