DIFFUSION-DISTRIBUTION

De Borée en cessation de paiement

De Borée en cessation de paiement

Diffuseur-distributeur et éditeur d'ouvrages régionaux, De Borée s'est déclaré en cessation de paiement au tribunal de commerce de Clermont-Ferrand, qui a ouvert une période d'observation de six mois.

Par Hervé Hugueny,
Créé le 08.10.2015 à 17h55,
Mis à jour le 15.12.2015 à 18h07

Déclarée en cessation de paiement, De Borée a été placé en redressement judiciaire, avec une période d'observation de six mois et continuation de l'activité, par un jugement du tribunal de commerce de Clermont-Ferrand prononcé le 30 septembre.
 
Situé à Sayat (Puy-de-Dôme), l'entreprise édite des ouvrages régionaux, et est également diffuseur-distributeur d'une soixantaine de maisons, dont Caïman, Le Mot Passant ou les éditions du Roure.
 
Elle emploie 42 personnes et a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 11,3 millions d'euros, avec des comptes bénéficiaires. Le passif déclaré au tribunal de commerce est inférieur à 20 000 euros. Personne n'a pu être joint à la direction de l'entreprise.

Mise à jour du 9 octobre 2015. Carole Pageard, assistante de la direction de De Borée, nous apporté les précisions suivantes : trois sociétés composant le groupe sont placées en redressement judiciaire à savoir De Borée Distribution, De Borée Editions et Notus (diffusion). Gérald Layani, P-DG du groupe, cherche un repreneur, lassé de difficultés extérieures à l'activité de ses entreprises. Il conteste depuis plusieurs années un redressement fiscal de 1,6 million d'euros, et a dû faire face récemment à une malversation comptable de 156 000 euros.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités