D'Angoulême à Calcutta, petit tour du monde des expos Charlie Hebdo | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 23.01.2015 à 18h26 (mis à jour le 23.01.2015 à 19h00) Charlie Hebdo

D'Angoulême à Calcutta, petit tour du monde des expos Charlie Hebdo

Depuis les attentats du 7 janvier, les hommages se multiplient dans le monde. Bibliothèques, musées et festivals bouleversent leurs programmes.

Si le Musée Hergé a annulé son exposition consacrée à Charlie Hebdo, les initiatives pour rendre hommage au journal et aux victimes de l'attentat du 7 janvier 2015 se multiplient à travers le monde. 

Calcutta (Inde). Tignous avait visité la ville indienne en 2005, tout en dessinant ses impressions sur la métropole. A l’occasion de la Foire du livre de Calcutta, l’Alliance française va publier ses dessins grâce à la contribution de Neela Majumdar, ancien directeur de l’Alliance française du Bengale qui possède une copie de son carnet de voyage. Du 28 janvier au 8 février.  
 
Angoulême (France). La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image et le Festival d’Angoulême rendront hommage à Charlie Hebdo, depuis sa création jusqu’à son numéro historique du 14 janvier. L’exposition aura lieu dans le Musée de la CIBD, avec 300 pièces issues de ses collections et des prêts de collectionneurs privés, et dans les rues et places de la ville avec une quarantaine de unes. A partir du 29 janvier.
 
Melbourne (Australie). La Piece Gallery accueillera sur ses murs les caricatures des dessinateurs australiens qui ont réagi aux événements parisiens. L’exposition "Le stylo est plus fort que l’épée" est réalisée en association avec l’Australian Cartoonists Association. Du 30 janvier au 11 février.
 
Marseille (France). La Friche - Belle de mai bouleverse son programme et créé deux expositions : 200 numéros originaux dans "Charlie Hebdo, journal irresponsable" et des travaux réalisés par des graphistes du monde entier, suite à l’appel sur Facebook, dans "1 000 affiches pour le dire". Des débats, lectures et projections complètent le programme. Du 30 janvier au 22 février.
 
Barcelone (Espagne). Le 33e Salon international de la Bande dessinée se placera sous le signe de la liberté d’expression en solidarité avec Charlie Hebdo. La campagne de communication du Salon intégrera la mention "Nous sommes tous Charlie". Du 16 au 19 avril.
 
Saint-Malo (France). Le 25e Festival de littérature mondiale Etonnants voyageurs aura pour thème la sortie de crise. La manifestation souhaite faire écho à l’attentat du 7 janvier. Du 23 au 25 mai.
 
Et aussi :
Paris (France). La Bibliothèque Kandinsy du Centre Pompidou consacre ses vitrines aux débuts du journal (1969-1986) dont elle possède la collection complète, avec une sélection de unes.
 
Montréal (Canada). Le Musée des maîtres et artisans du Québec a ouvert son exposition "ARToon/CaricARTure" le lendemain de l’attentat, mettant en avant les illustrateurs locaux Behzad Ghafarizadeh et Oleg Dergachov. Les organisateurs ont décidé d’adapter l’exposition pour rendre hommage à Charlie Hebdo.
 
Amsterdam (Pays-Bas). Le Persmuseum a monté une exposition avec les unes de Charlie Hebdo ainsi que les réactions des dessinateurs hollandais aux attentats. Du 11 au 31 janvier.
 
Francfort (Allemagne). Le Musée de la Caricature rend hommage à Charlie Hebdo en affichant, en prolongement de son exposition "Meilleures photos" une revue de presse consacrée aux attentats dans la galerie Komische Kunst. Depuis le 14 janvier.
 
Porto (Portugal). Le Musée national de la presse a inauguré une exposition consacrée à Charlie-Wolinski le 17 janvier (lire notre actualité).
 
Vilnius (Lituanie). L’Institut français a ouvert une exposition gratuite dans son établissement où des dessins et des unes du journal sont montrés. Du 21 janvier au 13 février.
 
Londres (Royaume Uni). Le Cartoon Museum collecte actuellement les journaux du monde entier ainsi que tous les dessins reproduits par différents caricaturistes internationaux qui ont fait leur unes sur les événements du 7 et du 9 janvier en vue d’une exposition.
 
Hanovre (Allemagne). Le musée de la caricature Wilhelm Busch prépare une grande exposition virtuelle autour de Charlie Hebdo, dont il possède la collection. 


close

S’abonner à #La Lettre