#RNL2017

Comment bien communiquer en librairie sur les réseaux sociaux?

L'atelier "Communication sur les réseaux sociaux" des Rencontres nationales de la librairie, le 26 juin à La Rochelle. De gauche à droite: Guillaume Gaudefroy (Martelle), Lauriane Le Dûs (L'Emile) et Pascal Estragnat (La Parenthèse). - Photo OLIVIER DION

Comment bien communiquer en librairie sur les réseaux sociaux?

Lauriane Le Dûs (L’Emile), Guillaume Gaudefroy (Martelle) et Pascal Estragnat (La Parenthèse) ont animé un atelier sur la communication sur les réseaux sociaux, le 26 juin, aux Rencontres nationales de la librairie. Synthèse des  conseils. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
à La Rochelle ,
Créé le 26.06.2017 à 22h37,
Mis à jour le 26.06.2017 à 23h00

Dans le cadre des Rencontres nationales de la librairie (25-26 juin à La Rochelle), Lauriane Le Dûs, libraire à l’Emile (Paris), a animé un atelier sur les réseaux sociaux avec Guillaume Gaudefroy, gérant des réseaux sociaux de la librairie Martelle (Amiens), et Pascal Estragnat, libraire à La Parenthèse (Annonay). Ces derniers ont donné des conseils sur la communication sur les réseaux sociaux à une centaine de leurs confrères. 

Guillaume Gaudefroy gère trois pages Facebook, une page Twitter et un profil YouTube pour le compte de la librairie Martelle, qui compte 40 salariés. De son côté, La Parenthèse, représentée par Pascal Estragnat, se concentre sur sa page Facebook. La librairie emploie trois personnes. Tous deux diffusent des photos, des textes et des vidéos, au ton sérieux ou humoristique, afin de gagner en visibilité sur la toile. 
  • Quel temps passé pour produire un post Facebook? 
La page Facebook de Pascal Estragnat (La Parenthèse) est connue pour publier des photos et des vidéos décalées, mettant en scène les trois libraires de la structure. "Pour un post, il faut compter entre 5 et 30 minutes. Cela dépend si je dois faire un montage photo". Pour une vidéo, il faut compter environ 3 heures pour les tourner et les monter. "Deux-trois heures", c’est aussi le temps que Guillaume Gaudefroy, employé à plein temps pour la communication numérique de Martelle, alloue au tournage et au montage de ses vidéos. 
  • Quelle fréquence de publication?
Les deux libraires s’accordent sur un rythme de publication d’un post par jour sur Facebook. "C’est suffisant pour être efficace et ne pas risquer de désabonnement", souligne Guillaume Gaudefroy. Pour Twitter, cette fréquence monte à une fois par heure. 
  • Quoi publier ? 
"Tout dépend de la stratégie numérique de la librairie", commence Guillaume Gaudefroy. Partage d’articles de magazines littéraires, informations d’éditeurs, partage d’événements organisés par la librairie, coups de cœur littéraires, vie de la librairie,: tout est bon pour alimenter les pages Facebook. "L’important est de sentir le libraire, l’humain, sur les réseaux", affirme Lauriane Le Dûs.
  • Comment augmenter son nombre de fans ? 
"Il n’y a pas de solution miracle. Il faut trouver son style, sa personnalité", observe Lauriane Le Dûs. Pour Guillaume Gaudefroy, la viralité d’un post est très importante. "Facebook a un algorithme selon lequel seuls 16 à 18% des fans vont voir une publication sur leur fil d’actualité", rappelle-t-il. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités