Cinq histoires vraies (ou presque) au cinéma | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 15.09.2015 à 15h25 (mis à jour le 15.09.2015 à 16h00) Biopics

Cinq histoires vraies (ou presque) au cinéma

Jonah Hill et Felicity Jones dans True Story. - Photo TWENTIETH CENTURY FOX

Le cinéma illustre les vies de journalistes, d'un assassin, d'un coureur cycliste, de rappeurs, et d'un joueur d'échecs: True Story, The Program, N.W.A. Straight Outta Compton et Le Prodige, auxquels il faut ajouter la désolante soprano Marguerite, sortent en salles le 16 septembre.

Si un film de la semaine porte bien son titre, c'est bien celui de Rupert Gold, True Story, avec Jonah Hill et James Franco. Le 16 septembre 2015, ce sont cinq films biographiques ou inspirés d'histoires vraies qui débarquent dans les salles de cinéma. True Story est l'histoire de Michael Finkel, journaliste du New York Times, dont l'identité a été détournée par un assassin recherché par le FBI, Christian Longo. Le journaliste a publié son autobiographie, True Story: Murder, Memoir, Mea Culpa en 2002. Fayard en a publié la traduction, signée Julie Sibony, True story: le meurtrier et le journaliste, le 26 août dernier.



Histoire de mensonges et de journalisme aussi avec The Program, le nouveau film de Stephen Frears. Le cinéaste britannique suit le parcours de Lance Armstrong, incarné par Ben Foster. A travers l'histoire de ce champion déchu pour cause de dopage, le film s'interroge sur les moyens d'assouvir nos ambitions. Le scénario a été adapté du livre de David Walsh, journaliste américain qui a suivi Armstrong tout au long de sa carrière, jusqu'à douter de ses performances et révéler le secret du cycliste. Sept péchés capitaux: à la poursuite de Lance Armstrong vient de paraître en poche chez J'ai lu.



Egalement venu d'outre-Atlantique, N.W.A - Straight Outta Compton retrace la vie tourmentée du groupe de gangsta rap N.W.A. composé de DJ Yella, Dr. Dre, Eazy-E, Ice Cube, Mc Ren et Arabian Prince. Ce film de F. Gary Gray a connu un succès surprenant en Amérique du nord cet été. Les scénaristes se sont inspirés de plusieurs livres. Le seul ouvrage disponible en France est la biographie de Dr. Dre écrite par Ronin Ro (Intervista, 2008). Autour de ce mouvement musical né dans la banlieue de Los Angeles, on peut également lire Keep it gangsta! De Compton à Paris, de Sandy Lakdar (Camion blanc, 2010).



A l'opposé de l'univers des rappeurs, Edward Zwick nous immerge dans celui des échecs avec Le Prodige. Tobey Maguire interprète Bobby Fisher, champion exceptionnel de jeu d'échec, enjeu national durant la guerre froide, et qui, finalement, sombra dans la folie. Plusieurs livres ont relaté ce destin peu ordinaire: Bobby Fisher, une étude de son approche des échecs (Elie Agur, Grasset, 1994), Fisher; le roi maudit (Fernando Arrabal, Le Rocher, 1980), Bobby Fisher (Frank Brady, Payot, 1993). Lui-même a écrit quelques livres sur son sport ainsi qu'un pamphlet auto-édité sur son séjour en prison à Pasadena.



Enfin, Marguerite n'a jamais existé. Dans le Paris des années 20, cette femme riche, passionnée de musique et d'opéra, chante extrêmement faux, mais décide de faire souffrir un véritable public en se produisant sur scène. Xavier Giannoli a enrôlé Catherine Frot pour cette histoire bien réelle à l'origine. Marguerite n'est que le calque français de Florence Foster Jenkins, américaine fortunée qui décide de devenir cantatrice dans les années 30 à l'âge de 60 ans. Elle se produit même au fameux Carnegie Hall en 1944, et meurt un mois plus tard. Elle aurait inspiré à Hergé sa Castafiore. Stephen Frears prépare un film biographique sur elle, avec Meryl Streep dans le rôle de la "soprano", dont la sortie est prévue l'année prochaine. La seule biographie disponible, en anglais, Florence Foster Jenkins, The Diva of Din: The Life of the World's Worst Opera Singer, de Darry W. Bullock, est parue en juin aux Etats-Unis.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre