Chine: l’écrivain Ma Jian confondu avec un ancien espion | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, avec AFP, le 02.01.2019 à 15h58 (mis à jour le 02.01.2019 à 16h00) Médias

Chine: l’écrivain Ma Jian confondu avec un ancien espion

Ma Jian - Photo OLIVIER DION

Plusieurs médias ont publié le portrait de l’écrivain chinois pour évoquer un ancien chef du contre-espionnage chinois condamné à la prison à vie jeudi 27 décembre.

L’écrivain chinois Ma Jian s’est amusé sur Twitter de voir son portrait publié par plusieurs médias pour évoquer un ancien chef du contre-espionnage. L’ancien espion porte le même nom que l’auteur et a été condamné à la prison à vie pour corruption, jeudi 27 décembre.
 
"Non content de partager mon nom, l’espion corrompu en chef Ma Jian, l’ancien vice-ministre de l’agence responsable de mon interdiction de séjour en Chine, a également dérobé mes traits", a ironisé l’écrivain exilé à Londres depuis la fin des années 1990.
 
Critiques du gouvernement chinois, les livres de Ma Jian ont été interdits en Chine. Ils sont disponibles en France chez Actes Sud (La mendiante de Shigatze, 2002; Chienne de vie, 1991), J’ai lu (Chemins de poussière rouge, 2014) et Flammarion (Nouilles chinoises, 2006; Beijing coma, 2008; La route sombre, 2014), qui publie son prochain roman China Dream, le 9 janvier. Livres Hebdo publie son portrait dans notre édition du 4 janvier.
close

S’abonner à #La Lettre