Proclamation

Chikako Hashimoto, lauréate du 4e prix Anthony Rowley

(de gauche à droite) : Chikako Hashimoto, lauréate du prix, Chantal Trotignon, conseillère minicipale de Blois, représentante de l’Agglopolys, et Emmanuel Laurentin, membre du jury - Photo JUDITH BURKO

Chikako Hashimoto, lauréate du 4e prix Anthony Rowley

Décerné en hommage à l’éditeur historien et fin gastronome, l’auteure de La naissance du gourmand. Grimod de la Reynière et la Révolution française (Presses universitaires François Rabelais) a reçu le prix aux Rendez-vous de l’histoire de Blois
 
 

Par Claude Combet,
Créé le 14.10.2019 à 16h45,
Mis à jour le 14.10.2019 à 17h00

La Japonaise Chikako Hashimoto a reçu le prix Anthony Rowley 2019, le 12 octobre aux Rendez-vous de l’histoire de Blois pour son ouvrage La naissance du gourmand. Grimod de la Reynière et la Révolution française (Presses universitaires François Rabelais, « Tables des hommes »).
 
Décerné en hommage à l’éditeur de Fayard, historien et gastronome, décédé prématurément en 2011, le prix récompense "un ouvrage portant sur l’histoire de l’alimentation, la gastronomie, le vin, les arts de la table en France et dans le monde, pour l’originalité de son approche, sa rigueur scientifique et sa qualité d’écriture", et est doté de 1000 euros par Agglopolys, la communauté d’agglomérations de Blois.
 
Dans La naissance du gourmand, Chikako Hashimoto fait un portrait du célèbre critique gastronomique (1758-1837), auteur de L’almanach des gourmands et du Manuel des Amphitryons, insistant sur sa nostalgie de la sociabilité littéraire du XVIIIe siècle et son désarroi face aux dérives violentes de la Révolution.

Le livre est arrivé devant Histoires de l’alimentation, de Jacques Attali (Fayard/France Culture) ; Histoire de l’alimentation végétale, d’Adam Maurizio, préface de Claude Aubert, introduction et commentaires de Michel Chauvet (Ulmer) ; La France gastronome. Comment le restaurant est entré dans notre histoire, d’Antoine de Baecque (Payot) ; Le sel, de l’esclavage à la mondialisation, de Jean-Claude Hocquet (Editions du CNRS) et Les beurres d’Isigny, aux origines d’une Normandie laitière XVIIe-XIXe siècle, de Fabrice Poncet (Presses universitaires François-Rabelais, "Tables des hommes").

Chikako Hashimoto succède à Dimitri Tilloi-d’Ambrosi, vainqueur 2018 avec L’empire romain par le menu (Arkhê), Massimo Montanari, gagnant 2017 avec La chère et l’esprit (Alma) et Fabienne Henryot, lauréate 2016 avec A la table des moines (Vuibert).
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités