Charles de Gaulle cité pour le Nobel de littérature en... 1963 | Livres Hebdo

Par Souen Léger, le 03.01.2014 à 16h49 (mis à jour le 03.01.2014 à 17h00) Archives

Charles de Gaulle cité pour le Nobel de littérature en... 1963

Charles de Gaulle à Londres durant la Seconde Guerre mondiale. - Photo WIKIMEDIA COMMONS

Alors président de la République française, l'ancien héraut de la France libre figurait dans la liste des 80 auteurs en lice en 1963, sur laquelle l’Académie suédoise a levé le voile jeudi 2 janvier.

Chaque année, à l’automne, le prix Nobel de littérature est attribué par l’Académie suédoise mais les nominations et le contenu des délibérations sont gardés secrets durant 50 ans. Jeudi 2 janvier, le site officiel du prix a dévoilé la liste des candidats cités pour la prestigieuse récompense en 1963. On y découvre le nom de Charles de Gaulle, alors président de la République.
 
Il figurait parmi 80 candidats, au même titre que la poétesse allemande Nelly Sachs, qui sera prix Nobel de littérature en 1966. Aucun des deux ne fut toutefois retenu dans la sélection finale de six auteurs comprenant le poète grec Georges Séféris, qui remporta le prix, le poète anglo-américain W. H. Auden, le romancier japonais Yukio Mishima, l’auteur danois Aksel Sandemose, ou encore Samuel Beckett et Pablo Neruda qui recevront le prix respectivement en 1969 et 1971.
 
Auteur d’ouvrages militaires (La discorde chez l’ennemi, Le fil de l’épée, Vers l’armée de métier,…), ce n’est qu’en 1954 que Charles de Gaulle se fait connaître en tant qu’écrivain avec la parution du premier tome des Mémoires de guerre.
 
La stature littéraire du général reste toutefois sujette à controverse. En 2010, le troisième volume des Mémoires de guerre avait été inscrit au programme du bac littéraire, provoquant la colère d’un collectif d’enseignants. En réaction, des personnalités telles que Pierre Assouline, Max Gallo, Michel Tauriac, Franz-Olivier Giesbert ou encore Bernard Pivot avaient soutenu ce choix.
close

S’abonner à #La Lettre