Adaptation

Cécile Térouanne (Hachette Romans): "Lupin est une rampe de lancement parfaite"

Omar Sy dans "Lupin" - Photo EMMANUEL GUIMIER, NETFLIX

Cécile Térouanne (Hachette Romans): "Lupin est une rampe de lancement parfaite"

Lupin est un succès sur Netflix avec la version modernisée mettant en vedette Omar Sy, mais aussi un succès en librairie avec la réédition des romans de Maurice Leblanc, Arsène Lupin, gentleman cambrioleur. Cécile Térouanne, directrice d’Hachette-Romans et du Livre de poche jeunesse, revient sur ce phénomène autour d'un catalogue de fonds.

J’achète l’article 1.50 €

Par Pauline Gabinari,
Créé le 18.01.2021 à 16h57,
Mis à jour le 19.01.2021 à 16h58

Disponible en librairie depuis le 13 janvier, la réédition d'Arsène Lupin gentleman cambrioleur est sortie moins d’une semaine après la diffusion de la première partie de la série Lupin sur Netflix. Un carton international pour Omar Sy, producteur et interprète principal de cette "revisitation" moderne, puisque la plateforme a proclamé que la série avait été la plus vue un peu partout dans le monde lors de son premier week-end, et continue d'être parmi les dix plus visionnées du mois.

Ce triomphe audiovisuel se prolonge en librairie. Hachette Romans doit déjà augmenter son tirage à 40000 exemplaires. Le livre, orné d'un bandeau rouge signalant le lien avec la série et Omar Sy, est déjà épuisé. Cécile Térouanne, directrice d’Hachette-Romans et du Livre de poche jeunesse, revient sur cette collaboration fructueuse. 

Ce projet est une collaboration sur le long terme avec Netflix France, comment travaille-t-on avec cette plate-forme ?   

Trouver un projet comme Lupin correspond à notre travail quotidien de veille en tant qu’éditeur. Il y a 18 mois, quand on a appris que Netflix préparait une série autours d’un grand classique français, on a essayé de remonter la colonne et de trouver les bons interlocuteurs. Puis, on a fabriqué une édition inédite à partir des informations que Netflix nous a communiqué, cela a été un véritable travail de création guidée.  

Ce n’est pas la première fois que vous retravaillez une édition à l’occasion de la sortie d’un film ou d’une série...

La synergie entre l’audiovisuel et le livre est évidente. En plus, avec Lupin, on est dans un cas de figure qui pourrait être le rêve de n’importe quel éditeur. Si le roman était régulièrement étudié au collège, aujourd’hui la série lui donne une envergure complètement familiale et tout public. C’est une œuvre de fond déjà vendue à des milliers d’exemplaires chaque année qui va en conquérir des dizaines de milliers grâce à la visibilité offerte par la série. 

Le livre s'invite parmi les best-sellers de ce début d’année… 

Oui, pour nous c’est un démarrage parfait ! On sait que 2021 va être encore plus difficile que 2020, que le contrecoup économique va arriver en boomerang… cette sortie est une rampe de lancement pour nous ! On a dû augmenter le tirage du grand format à 40000 exemplaires et lancer des réimpressions pour l’ensemble de nos titres poches habillés aux couleurs de la série. 

Face à ce succès, avez-vous déjà programmé d’autres partenariats audiovisuels pour l’année à venir ? 

On a constamment l’œil rivé sur les projets audiovisuels à venir ! Mais pour l’instant, je ne peux que vous parler de notre prochain temps fort qui sera en juin, un roman dans l’univers de Stranger Things… 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités