Bookwitty se joue des frontières | Livres Hebdo

La plateforme d’e-commerce Bookwitty se positionne comme un site communautaire. - Photo BOOKWITTY.COM

Se fixant l’objectif de faciliter l’accès à tous les livres dans toutes les langues partout dans le monde, la plateforme d’e-commerce Bookwitty tiendra pour la première fois un stand au salon Livre Paris et lancera à cette occasion son activité de vente directe auprès des lecteurs français. Considérant que le commerce repose en grande partie sur le partage d’informations, Bookwitty.com se positionne comme un site communautaire, alliant à sa dimension marchande réseaux sociaux et contenus éditoriaux sur les livres. Ces derniers ont été placés, pour la nouvelle version francophone du site, sous la responsabilité du journaliste Mathieu Deslandes.

En plein développement, l’entreprise fondée il y a une dizaine d’années par le distributeur libanais Levant Distributors, filiale du groupe Antoine, leader sur le marché du livre au Liban, et Keeward, société de production numérique développée par le jeune entrepreneur franco-libanais Cyril Hadji Thomas, "n’a pas vocation pas à se substituer aux professionnels locaux mais au contraire à venir en complément", assure Michel Choueiri, ex-directeur de l’ex-librairie El Bourj, à Beyrouth, devenu directeur des partenariats éditeurs et libraires de Bookwitty. A côté de ses propres entrepôts à Beyrouth, Londres, New York, Paris et bientôt Montréal, la jeune société mise sur les partenariats avec les libraires et les éditeurs. Pour les libraires, elle peut ainsi jouer le rôle de grossiste, notamment pour des livres étrangers ou difficiles à trouver, de logisticien en gérant les commandes de leurs propres sites, ce qu’elle fait pour Albertine à New York, ou encore de marketplace pour les professionnels qui font remonter leur stock sur la plateforme. Par ailleurs, le site propose aux blogueurs et aux sites médias une formule d’affiliation permettant aux lecteurs internautes de commander directement, par un site de renvoi sur sa plateforme, les livres chroniqués.

Fort de ces partenariats mais aussi de quelques rachats, dont L’Oiseau indigo, distributeur d’éditeurs situés au sud de la Méditerranée vers les pays situés au nord, le site annonce l’accès à un catalogue de 26 millions de titres. En 2016, Bookwitty, qui a ouvert son capital à plusieurs fonds d’investissement pour financer sa croissance, a vendu en moyenne 12 000 à 15 000 livres par jour et réalisé 65 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Clarisse Normand

Sur les mêmes thèmes (1 article)

Thématique

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre