Un mois avec 20 « indés »

Black Ink éditions : Le passionné

Sarah Berziou. - Photo DR

Black Ink éditions : Le passionné

Ils sont passionnés, engagés, autofinancés, localement enracinés... A l'occasion de la parution du LH Le magazine de mai, consacré au Nouvel esprit "indé", Livres Hebdo vous propose de découvrir chaque jour un éditeur qui compose la foisonnante galaxie indépendante.

Par Marine Durand,
Créé le 05.05.2021 à 15h00,
Mis à jour le 05.05.2021 à 16h54

Segment : Romance

Qui : Commerciale de formation, Sarah Berziou, passionnée de livres, a créé Black Ink éditions en 2016, après s'être formée à la correction. Ce qui ne devait être qu'un complément de revenus s'est transformé en une success-story entrepreneuriale puisque la maison, implantée en Charente-Maritime et spécialisée en romance, compte aujourd'hui sept salariés et plus de 100 livres au catalogue. Le best-seller de Black Ink, Le prince charmant existe ! (Il est Italien et tueur à gages), d'Anna Triss, dépasse les 10 000 ventes.

Faits d'armes : La moitié de la production est cédée en droits audio à Audible, la branche livre audio d'Amazon. De quoi aider au développement de la maison, présente dans 400 points de vente physiques. Sarah Berziou vient d'entamer une collaboration avec l'agence Ouroboros, et espère des traductions futures pour ses auteurs, principalement français.

Signes particuliers : L'éditrice fait imprimer tous ses titres localement, à Mauzé-sur-le-Mignon (Deux-Sèvres)

Slogan : Toutes les encres de la romance.

Diffusion-distribution : Par l'éditeur, et par Myosiris dans le Limousin.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités