Beyrouth, capitale mondiale en 2009 | Livres Hebdo

logo de la manifestation

A partir du jeudi 23 avril, la capitale libanaise lance 150 projets pour l'année, dont 10 opérations phares.

Succédant à Amsterdam, et précédant Ljubljana en 2010, Beyrouth devient, jeudi 23 avril, la 9e “Capitale mondiale du livre” pour une année.

Choisie par l'Unesco, en association avec l'Union internationale des éditeurs (UIE), la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothécaires (Ifla) et la Fédération internationale des libraires (IBF), la capitale libanaise a prévu 150 projets autour du livre, dont 10 sont présentés comme “phares” par le ministère libanais de la Culture.

Parmi les initiatives annoncées, “Beyrouth 39” propose une sélection des 39 meilleurs écrivains arabes de moins de 40 ans, qui sera établie en septembre par quatre écrivains de langue arabe (Elias Khoury, Hoda Barakat, Abdo Wazen et Maher Jarrar).

L'ambassade de France au Liban organise de son côté l'opération internationale “Lettres à Beyrouth”, où les participants sont invités à écrire une lettre à la ville, qui sera traduite en français.

Beyrouth proposera aussi des rencontres et débats avec des écrivains libanais et d'autres nationalités, comme quatre itinéraires culturels autour des bibliothèques publiques municipales de la ville.

En novembre, l'Association internationale des libraires francophones, dont le président est le Libanais Michel Choueiri, doit proclamer à Beyrouth une charte des libraires francophones.

En outre, la 16e édition du Salon du livre de Beyrouth doit se tenir du 23 octobre au 1er novembre. La manifestation avait repris en 2008 après l'interruption en 2006 et 2007 suite au conflit de l'été 2006 entre Israël et le Liban.

Voir aussi “Beyrouth, capitale littéraire 2009-2010” dans LH 773 du 17.4.2009, p.10.
close

S’abonner à #La Lettre