Nook

Barnes & Noble et Microsoft mettent fin à leur partenariat

Barnes & Noble et Microsoft mettent fin à leur partenariat

Après deux ans à avoir essayé de relancer les supports de lecture numérique Nook, la chaîne de librairies américaine et le géant informatique se séparent.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
avec afp,
Créé le 04.12.2014 à 23h26,
Mis à jour le 05.12.2014 à 00h00

Le libraire américain Barnes & Noble a annoncé jeudi la fin de son partenariat avec le groupe informatique Microsoft dans les tablettes Nook, dont il prépare la scission.

Cette rupture «libère Microsoft de toutes ses obligations» financières dans le cadre du contrat commercial qui liait jusqu'ici les deux groupes, indique Barnes & Noble dans un communiqué.

Il s'est aussi mis d'accord avec le groupe informatique «pour racheter l'intégralité de sa participation préférentielle dans Nook Media», sa division de liseuses, tablettes et contenus numériques.
Microsoft avait pris une participation dans Nook en 2012, en échange d'un investissement de 300 millions de dollars.

Le libraire explique que la fin des relations avec Microsoft va lui «permettre de continuer sa rationalisation des activités numériques de Nook».

Lancées en 2009,  les liseuses et tablettes Nook sont la réponse de Barnes & Noble à la gamme Kindle du distributeur en ligne Amazon. Après un démarrage prometteur, elles ont rapidement été confrontées à de grosses difficultés sur un marché où le Kindle est majoritaire.

Sur le trimestre achevé début novembre, pour lequel Barnes & Noble publiait ses résultats jeudi 4 décembre, la division Nook a encore accusé une perte d'exploitation (Ebitda) de 38 millions de dollars, tandis que ses revenus ont reculé de 41% sur un an à 64 millions.

Barnes & Noble, qui avait déjà commencé à fortement réduire la voilure dans les tablettes, a finalement annoncé en juin qu'il envisageait de se scinder en deux et de donner son indépendance à sa division Nook.

Après la rupture avec Microsoft, cette séparation «pourrait intervenir d'ici la fin août 2015», écrit jeudi le libraire, tout en réaffirmant n'avoir «pas de garantie sur le calendrier».

Les résultats trimestriels publiés parallèlement pour l'ensemble du groupe se sont avérés inférieurs aux attentes, avec un bénéfice net en recul de 7% à 12,3 millions de dollars et un chiffre d'affaires en baisse de 2,6% à 1,69 milliard.

Dans les premiers échanges à la Bourse de New York, l'action Barnes & Noble chutait de 9,08% à 20,22 dollars tandis que Microsoft avançait de 0,81% à 48,47 dollars.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités