Un premier roman par jour

"Avant que j'oublie" d'Anne Pauly chez Verdier

Anne Pauly signe "Avant que j'oublie" sélectionné pour le Prix Envoyé par la poste chez Verdier.

"Avant que j'oublie" d'Anne Pauly chez Verdier

Pendant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée 2019. Avant que j'oublie d'Anne Pauly, à paraître chez Verdier évoque le chemin d'une jeune femme pour mieux comprendre la vie chaotique de son défunt père.

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 13.08.2019 à 10h00,
Mis à jour le 13.08.2019 à 15h24

"Le soir où mon père est mort, on s’est retrouvés en voiture avec mon frère, parce qu’il faisait nuit, qu’il était presque 23 heures et que passé le choc, après avoir bu le thé amer préparé par l’infirmière et avalé à contre-cœur les morceaux de sucre qu’elle nous  tendait pour qu’on tienne le coup, il n’y avait rien d’autre à faire que de rentrer." La première phrase du roman d'Anne Pauly, Avant que j'oublie, à paraître chez Verdier le 22 août, pose le décor. 

A la mort de son père, unijambiste alcoolique et poète sensible, la narratrice doit vider la maison familiale de Carrières-sous-Poissy. Ce capharnaüm invraisemblable devient un réseau de signes et de souvenirs éclairant la personnalité de ce colosse fragile. Un jour, comme venue du passé, une lettre arrive qui dit toute la vérité sur ce père aimé malgré la distance sociale.

Le roman a été sélectionné pour le Prix "Envoyé par la Poste" qui sera remis le 26 août.

Anne Pauly est née en 1974 en banlieue parisienne. Après un master en Lettres modernes à l'Université de Nanterre et un master 2 de Création littéraire à Paris 8, elle vit et travaille aujourd'hui à Paris en tant que secrétaire de rédaction. Elle a notamment travaillé chez GQ Magazine. Elle est aussi commissaire du festival de musiques et de culture queer "Loud and Proud".
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités