Un premier roman par jour

Arnaud Modat, "Arrêt non demandé" chez Alma éditeur

Arnaud Modat

Arnaud Modat, "Arrêt non demandé" chez Alma éditeur

D’ici la fin de l’année, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de "la rentrée littéraire d’hiver". Pour continuer cette série, Arrêt non demandé d’Arnaud Modat.

Par Amélie Boutet,
Créé le 20.12.2016 à 15h17,
Mis à jour le 20.12.2016 à 16h00

"Parfois, à l’école, le jour de la rentrée en général, vous ouvrez vos cahiers neufs, vous écrivez la date du jour (soulignée) sur la première page et vous racontez vos vacances." C’est la première phrase du premier roman d’Arnaud Modat à paraître le 5 janvier 2017 chez Alma éditeur, Arrêt non demandé.

Le récit en six épisodes dessine un univers sombre et burlesque. Il suit de nombreux personnages déclassés comme les parents de Sébastien, qui passent leurs week-ends à se bagarrer avec leur famille, Michel, l’intérimaire de chez Kelly Service, embauché pour répondre au courrier du Père Noël, ou encore César, le veilleur de nuit suicidaire qui va finir par rencontrer la Mort, en chair et en os.

"Quoique décrit dans un style savoureux et drôle, le petit monde d’Arnaud Modat n’est pas exactement paradisiaque : alcoolisme, solitude, chômage, précarité… La seule nouvelle vraiment positive, c’est la deuxième du recueil, "Raoul". Le prénom de l’enfant miraculeux d’Aurore et Quentin, après que le futur père eut consenti à déclencher l’accouchement de sa femme en lui refaisant l’amour, sur les conseils d’une sage-femme, et à la soviétique ! Arnaud Modat possède un ton, un univers, de l’imagination", écrit Jean-Claude Perrier dans son avant-critique parue dans Livres Hebdo le 18 novembre 2016.

Arnaud Modat a 37 ans. Il est né à Douai (Hauts-de-France) et vit aujourd’hui à Strasbourg. Il a publié deux recueils de nouvelles humoristiques : La fée Amphète, le 1er mai 2012 aux éditions Quadrature, et Comic strip, paru le 19 octobre 2012 chez Intervalles.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités