Arnaud Codeville récompensé de la Plume francophone d'or | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 06.10.2016 à 15h56 (mis à jour le 06.10.2016 à 17h11) Prix littéraire

Arnaud Codeville récompensé de la Plume francophone d'or

Arnaud Codeville a reçu la Plume francophone d'or pour son ouvrage "1974". - Photo DR

Lancé par Amazon, TV5 Monde et la Fondation Alliance française, le concours littéraire d'auto-édition Les Plumes francophones a récompensé Arnaud Codeville pour son polar 1974.

Les Plumes francophones, le concours littéraire lancé conjointement par Amazon, TV5 Monde et la Fondation Alliance française sur la plateforme d'auto-édition Kindle Direct Publishing, a décerné, le 4 octobre, la Plume Francophone d'or à Arnaud Codeville pour son polar 1974.
 
Qualifié dans un communiqué de "sombre et mystique" par Guillaume Durand, journaliste, essayiste et président du jury, 1974 nous emmène dans le nord de la France où des pompiers ont mis le feu à une bâtisse qui serait hantée. Tous se réjouissent de la voir partir en poussière mais, dans la foule, un homme paraît plus fasciné que les autres...
 
« Je n’ai jamais envoyé un seul manuscrit à une maison d’édition »
 
L'auteur, Arnaud Codeville, 36 ans et développeur web de métier, n’en est pas à son coup d’essai en matière d’auto-édition. L’an passé, il a publié La Tour de Sélénite sur Amazon. "Quand j’ai voulu publier mon premier roman, j’ai eu pas mal de retours de personnes plutôt mécontentes des maisons d'édition. Je ne leur ai donc jamais envoyé un seul manuscrit et je me suis directement tourné vers l’auto-édition", affirme-t-il  à Livres Hebdo.
 
Sur le tas, et aidé par ses lecteurs via les réseaux sociaux, il a appris à tout faire : les corrections, la diffusion et même les couvertures de ses ouvrages. Aujourd’hui attaché à "la liberté qu’offre l’auto-édition", il ne compte pour autant pas décliner d’éventuelles offres provenant de maisons d'éditions.
 
À peine récompensé, Arnaud Codeville a encore "l’impression que c’est un rêve" mais planche déjà sur un prochain roman d’horreur.
 
Une campagne de promotion de 20 000 euros
 
La Plume francophone d’argent est décernée à Gabrielle Desabers pour D’ici ou d’ailleurs et la Plume de bronze revient à Sonia Dagotor pour Un vœu pas comme les autres.
 
Le grand finaliste, Arnaud Codeville, remporte une enveloppe de 3 000 euros, une tablette ainsi qu’une campagne de promotion d’une valeur de 20 000 euros sur Amazon et TV5 Monde. Gabrielle Desabers et Sonia Dagotor bénéficieront également de cette campagne marketing. Leurs trois livres seront convertis en livres audio.
 
Entre le 1er mai et le 31 août, période d’ouverture du concours, 1 174 œuvres ont été déposées sur Kindle Direct Publishing, la plateforme d’auto-édition d’Amazon. Ouvert à tous les auteurs d’un ouvrage en français jamais publié, Amazon indique, dans un communiqué, qu’"un auteur sur quatre était issu d’un pays hors de France", comme le Canada ou le Gabon.
close

S’abonner à #La Lettre