Phénomène de la semaine 

Anthony Passeron, une première plume qui s'envole

Les enfants endormis_Anthony Passeron - Photo © Globe

Anthony Passeron, une première plume qui s'envole

Les Enfants endormis, d'Anthony Passeron, paru chez Globe, entre dans le classement des meilleures ventes de romans de cette semaine en se hissant à la 14e place.

Par Éric Dupuy,
Créé le 22.09.2022 à 12h15 ,
Mis à jour le 22.09.2022 à 18h45

Les enfants endormis, d'Anthony Passeron, paru chez Globe, entre dans le classement des meilleures ventes de romans de cette semaine en se hissant à la 14e place. C'est le premier roman de ce professeur de français et d'histoire-géographie à Nice âgé de 39 ans. Depuis la mi-août, il apparaît régulièrement dans les sélections des prix de la rentrée littéraire : les Inrocks, la Fnac... Il reste d'ailleurs en lice pour le prix Décembre, qui annoncera sa deuxième sélection le 30 septembre. Le 31 août, il a reçu le prix Première Plume, attribué par les librairies Decitre / Furet du Nord.

C'est surtout depuis la rentrée scolaire que le livre de l'enseignant a décollé dans les ventes, et pas seulement sur la Côte d'Azur. Ses élèves ont fait la promo de son roman sur le réseau social TikTok, relayée déjà par les médias locaux ; son passage à la Grande Librairie d'Augustin Trapenard le 14 septembre a également eu un réel impact. Un intérêt mérité tant la qualité de l'écriture ainsi que le fond de ce roman autobiographique sont précieux. Il y est question du début des années 1980, du sida et de l'arrière-pays niçois. Un conte familial qui parle aussi de pandémie. Dans une récente interview à la radio locale France Bleu Côte d'Azur, Anthony Passeron a insisté sur la difficulté de présenter le sujet lourd du roman, mais la légèreté de sa plume lui a permis de bien le faire décoller.

Sur le même thème

Les dernières
actualités