Angoulême inaugure Alpha, sa médiathèque nouvelle génération | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, à angoulême, le 18.12.2015 à 20h05 (mis à jour le 18.12.2015 à 21h00) Evénement

Angoulême inaugure Alpha, sa médiathèque nouvelle génération

L'immense bâtiment de 5600m2 va proposer 130 000 titres en accès libre, dont notamment 15 000 BD, 15 000 documents jeunesse et 20 000 romans en tous genres.

26,3 millions d'euros (dont 16.3 apportés par GrandAngoulême, 4.5 par l'Etat, 3 par la Région, et 2.5 par le Conseil départemental) ont été nécessaires pour mettre sur pieds la nouvelle médiathèque du Grand Angoulême, inaugurée ce vendredi 18 décembre en présence du Premier ministre, Manuel Valls. 
 
De dehors, le bâtiment interpelle par sa construction originale et attrayante, qui s'inscrit dans un programme de haute qualité environnementale. L'Alpha se décompose en cinq blocs rectangulaires de couleurs, empilés et imbriqués les uns dans les autres, recouverts de lames d'aluminium anodisé (des ventelles). Aux extrémités de chaque bloc, d'immenses baies vitrées donnant sur des balcons offrent une vue imprenable sur la ville. Vus du ciel, les blocs forment un grand A, qui rappelle celui de la ville.

Trois espaces définis
 
De l'intérieur, le visiteur découvre 5600m2 de culture sur 4 niveaux, aux lignes très épurées, avec un jeu de lumière différent à chaque étage. L'Alpha se veut un lieu ultra moderne et propose trois espaces médiathèques définis, aux fonctions spécifiques :
 
- le monde "Comprendre", où l'ambiance est studieuse. Des tables hautes et basses permettent de travailler, des bureaux comme des box favorisent la concentration, et tout autour, plus de 35 000 documents dans des étagères noires.
 
- le monde "Créer", où on pose le pied sur un sol habillé d'un dégradé de couleurs arc-en-ciel. Une multitude d'ampoules bien rondes pendent au bout de longs fils. C'est l'espace de l'image, des Beaux-Arts, de la musique, du cinéma, et même des jeux vidéos avec une salle dédiée à l'intérieur, où les visiteurs pourront s'amuser sur des consoles quand d'autres s'essaieront au piano ou à la guitare, en accès libre.
 
- le monde "Imaginer", toujours au design ultra moderne à la scandinave, dans des tons bétons et bois, éclairé de néons verts, où se trouve un choix impressionnant de romans policiers, sentimentaux, de science-fiction, et de livres jeunesse.

Un cocon
 
La médiathèque, qui propose en tout 130 000 titres (avec notamment 15000 BD, 15000 documents jeunesse et 20000 romans en tous genre) s'articule également autour d'une mezzanine, à l'abri de l'agitation, qui offre un véritable cocon pour les enfants qui pourront être confiés à une professionnelle de la petite enfance pendant une heure. Le bâtiment abrite aussi un auditorium de 99 places, pour projeter des films ou lire des contes et un long bar de 5 mètres en bois donnant sur une terrasse couverte, au dernier niveau.

"Magnifique geste architectural"
 
"Donner envie de découvrir, permettre d'accéder à l'émotion, créer un lien entre les habitants d'un même territoire, c'est l'ambition des lieux culturels que l'Alpha représente aujourd'hui", déclare le Premier Ministre dans son discours au cours duquel il a dévoilé la plaque inaugurale de l'établissement. Manuel Valls n'a pas manqué de saluer le "magnifique geste architectural" qu'est cette nouvelle médiathèque, et a ajouté que "la culture n'est pas une politique publique secondaire mais la sève de notre existence individuelle et collective".
 
Le Président du Grand Angoulême, Jean-François Dauré, a également tenu un discours dans lequel il n'a pas manqué de métaphores pour saluer l'ouverture la médiathèque. Il considère l'Alpha comme "le vaisseau amiral de la culture sur notre territoire", "une arme de reconstruction massive dans ces temps sombres où l'humanité est menacée en son coeur", "un lieu de refuge pour les âmes, un lieu pour apprendre et partager, pour dire non à l'obscurantisme, non à l'oppression, non à la division".

Ouverture avant Noël
 
Le public pourra emprunter les premiers documents de l'Alpha dès le 22 décembre. L'équipe de la médiathèque, ménée par son directeur Dominique Peignet, s'est fixée un objectif de 300 000 visites annuelles. Dès 2017, une passerelle devrait relier la gare d'Angoulême directement au bâtiment, toujours pour favoriser l'ouverture sur le monde et devenir un lieu de vivre ensemble pour tous les âges et toutes les catégories sociales.

Dès le prochain Festival International de la Bande Dessinée, l'Alpha sera intégré au parcours du festivalier.
close

S’abonner à #La Lettre