Alain Beretz: "La science ouverte est une priorité du gouvernement" | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 22.01.2018 à 19h43 (mis à jour le 22.01.2018 à 20h00) Enseignement supérieur et recherche

Alain Beretz: "La science ouverte est une priorité du gouvernement"

Photo VÉRONIQUE HEURTEMATTE - LH

Lors de la première session des 7es journées Science ouverte du consortium Couperin, Alain Beretz, directeur général de la recherche et de l'innovation au ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a affirmé que la question était "prise à bras le corps".
 

Dans son intervention à la première séance des 7es journées Science ouverte de Couperin, consortium d'établissements pour le développement des ressources numériques, Alain Beretz, directeur général de la recherche et de l'innovation au ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI) a tenu un discours en faveur du développement des archives ouvertes des publications et des données de la recherche financée par des fonds publics. "Nous sommes devant une mutation et une opportunité historique, a affirmé le représentant du gouvernement. Le ministère a la volonté de saisir de la question à bras le corps. La science ouverte est une priorité".

Il a détaillé les principaux enjeux liés à cette politique, notamment l'importance de rentabiliser l'investissement public dans la recherche et de contribuer à la qualité et à la fiabilité de la recherche française.
 
Alain Beretz - Photo VÉRONIQUE HEURTEMATTE - LH
Alain Beretz a avancé la nécessité de "reprendre le contrôle d'un processus éditorial qui a largement divergé. Il y a assez d'argent dans le système mais il n'est pas au bon endroit. Actuellement, il alimente la science fermée, pas la science ouverte".

Répondant à une question de l'assistance, Alain Beretz s'est déclaré en faveur d'une obligation de dépôt par les chercheurs de leurs travaux dans une archive ouverte et a laissé entendre que cette question ferait partie des annonces que devrait faire la ministre du MESRI, Frédérique Vidal, très prochainement.

Avant l'intervention du représentant du ministère, Vanessa Proudman, directrice de Sparc Europe, groupement d'organismes qui milite pour le développement des archives ouvertes, a proposé un tour très complet des différentes initiatives dans le monde, et Jean-Pierre Finance, président de Couperin, détaillé plus spécifiquement les actions européennes, comme European Open Science Cloud. Il a rappelé que la directive européenne sur le droit de copie, qui devrait être publiée dans les mois à venir était "fortement attendue en France pour pouvoir mettre en oeuvre complètement la loi pour la République numérique".
close

S’abonner à #La Lettre