Edition

700 ans après la mort de Dante, "La Divine comédie" s'offre une nouvelle jeunesse

Représentation de l'œuvre de Dante Alighieri "Divine Comédie" par Domenico di Michelino, 1465 - Photo WIKIMEDIA COMMONS

700 ans après la mort de Dante, "La Divine comédie" s'offre une nouvelle jeunesse

La divine comédie, œuvre phare de l'écrivain italien, est l'objet de rééditions, nouvelles traductions et événements.

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 10.09.2021 à 17h06,
Mis à jour le 10.09.2021 à 18h00

700 ans après la mort de l’écrivain, poète et homme politique florentin du XIIIe siècle Dante Alighieri (1265-1321), Gallimard réédite en Pléiade, le 14 octobre, les trois volets de La Divine Comédie (L'enfer, Le purgatoire et Le paradis).  

Dans cette nouvelle édition du classique de la littérature médiévale italienne, longue de 1520 pages, "la traduction de Jacqueline Risset, d’une limpidité sans égale, voisine avec le texte original et bénéficie d’un appareil critique nouveau qui prend appui sur sept siècles de lectures aussi bien que sur les recherches les plus récentes traduite par Jacqueline Risset " a précisé l'éditeur. Les trois volets de ce classique de la littérature médiévale italienne y sont compilés : L’Enfer, Le Purgatoire et Le Paradis. La Divine Comédie. 

Les 14000 vers que compte le long poème du grand penseur et homme politique, suit le poète égaré dans la forêt du péché, qui effectue un voyage imaginaire à travers l'enfer, le purgatoire et le paradis, jusqu'à Dieu. Le poète Virgile le guide à travers l'enfer et le purgatoire, la vertueuse Béatrice l'absout et le conduit au paradis, où saint Bernard lui fait rencontrer Dieu.

Un divin retour

Actes Sud commémore aussi celui qui est considéré comme le père de la langue italienne. L'éditeur publie dans sa collection "Art" La divine comédie, Enfer, traduit par Danièle Robert et illustré par Miquel Barcelo, le 27 octobre. La première des trois parties composant La divine comédie revient dans une traduction "nouvelle et novatrice où la structure voulue par le poète est prise en compte : restitution de la dimension orale du poème, de sa cadence musicale, de ses jeux de sonorités et de ses rythmes qui illustrent les échanges et les périodes de méditation" précise Actes Sud. 

Toujours chez Actes Sud, en poche chez Babel, la version traduite et annotée par Danièle Robert, est parue en mars. Cet automne, la traductrice sera présente dans plusieurs manifestations pour des conférences et tables rondes, notamment le Colloque Dante en France à la Bibliothèque nationale de France les 14 et 15 octobre ou le colloque autour de Dante et Galilée, sous l’égide de l’Ambassade d’Italie, à l’Institut Culturel Italien de Paris le 28 octobre. Actes Sud-Papiers a également publié l'adaptation théâtrale de la trilogie par Olivier Py en février.

Dogana a prévu le 5 novembre une nouvelle traduction des trois récits par Michel Orcel dans une édition bilingue.

Enfin une adaptation de la trilogie en manga sortira chez Soleil le 8 décembre.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités