+2,8% pour le livre et la lecture dans le budget Culture 2017 | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 28.09.2016 à 17h41 (mis à jour le 28.09.2016 à 18h00) Loi de finance

+2,8% pour le livre et la lecture dans le budget Culture 2017

Audrey Azoulay - Photo DR

Le dernier projet de budget du gouvernement avant l'élection présidentielle de 2017 prévoit 5,5 % de crédits supplémentaires pour le ministère de la Culture et de la Communication.

C'est un budget "historique" a insisté Audray Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, lors de la conférence de presse présentant les crédits prévus en 2017 pour son ministère qui disposera de 3,6 milliards d'euros (+5,5%), soit 1,1% du budget de l'Etat, un seuil symbolique pour la gauche.
 
Cette hausse reste toutefois cohérente avec l'objectif de contrôle des déficits publics a assuré la ministre, ajoutant que ce niveau correspondait à la vraie place de la culture. C'est aussi le dernier budget de ce gouvernement avant les élections présidentielle et législatives du printemps prochain, qui pourra être remis en cause par la future majorité.
 
"Les crédits du programme "Livre et industries culturelles" enregistrent une hausse de 6,3% en autorisation d'engagement, et de 1,5% en crédits de paiement", précise le communiqué du ministère. A 254 millions d'euros en autorisation d'engagement, les moyens dédiés spécifiquement au livre et à la lecture augmentent de 2,8% par rapport au budget de cette année, hors opération exceptionnelle concernant la rénovation du quadrilatère Richelieu (site historique de la BnF). La part des crédits de paiement (ce qui sera dépensé en 2017) n'est pas précisée.

+1,7% pour la BNF

En hausse de 1,7%, les moyens alloués à la BNF représentent toujours la très large part de ce programme, à plus de 200 millions d'euros. La Bibliothèque publique d'information (BPI, à Beaubourg) recevra des crédits supplémentaires pour préparer sa rénovation programmée en 2019-2020. Le Centre national du livre disposera du produit de la nouvelle taxe sur les ventes de livres numériques, toutefois plus symbolique que réel par rapport à la dimension du marché.
 
Les crédits d'intervention pour la politique du livre et de la lecture en régions augmentent de 600000 euros, pour s'élever à 15 millions d'euros, et sont affectés notamment aux "contrats territoire lecture". Le montant réservé aux bibliothèques dans la dotation générale de décentralisation (programme "collectivités territoriales") est inchangé à 80,4 millions d'euros, et financera l'élargissement des horaires d'ouverture des bibliothèques, en réaffectation de crédits d'investissement antérieurs.
 
Le ministère réserve aussi un million d'euros pour la participation à la foire de Francfort en 2017, dont la France sera l'invitée d'honneur. Par ailleurs, 200000 euros seront consacrés à l'édition pilote d'un nouvel "événement national consacré à la lecture", après les deux éditions de Partir en livre.
close

S’abonner à #La Lettre