Meilleures ventes

Zemmour, premier dans les meilleures ventes

Eric Zemmour. - Photo © ALBIN MICHEL

Zemmour, premier dans les meilleures ventes

Le suicide français d’Eric Zemmour, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier de Patrick Modiano et Merci pour ce moment de Valérie Trierweiler constituent le trio gagnant de la semaine

J’achète l’article 1.50 €

Par Claude Combet,
Créé le 15.10.2014 à 18h05,
Mis à jour le 15.10.2014 à 19h00

Valérie Trierweiler détrônée par Eric Zemmour et Patrick Modiano : le Top 20 Ipsos/Livres Hebdo des meilleures ventes de livres, tous genres confondus, se trouve bouleversé pour la semaine du 6 au 12 octobre. Le suicide français d’Eric Zemmour (Albin Michel) s’installe au sommet d’un palmarès où Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, le dernier roman de Patrick Modiano (Gallimard), en 2e position, a bénéficié de l’annonce du prix Nobel de littérature jeudi 9 octobre. Merci pour ce moment, de Valérie Trierweiler (Les Arènes), rétrograde de la 1re à la 3e place après cinq semaines de course en tête.

La sortie le 1er octobre du Suicide français a été soutenue par la polémique lancée notamment dans l’émission “On n’est pas couché” de Laurent Ruquier (France 2), où le journaliste très marqué à droite s’en est pris violemment à Léa Salamé, son ancienne partenaire sur iTélé. Dans ce gros pavé de 530 pages, Eric Zemmour entreprend de retracer les “40 années qui ont défait la France […] et l’histoire totale d’une déconstruction des moindres rouages qui avaient édifié la France”. Albin Michel qui a d'abord tiré le livre à 85000 exemplaires, l’a réimprimé jusqu’à annoncer un tirage de total de 200000.

Dopé par le prix Nobel de littérature de son auteur, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier de Patrick Modiano, qui avait épuisé son premier tirage de 60000 exemplaires, a bénéficié d’une réimpression à 100000.

Quatre autres titres font leur entrée au Top 20 cette semaine : Ça s’est fait comme ça du comédien Gérard Depardieu (XO, 9e) ; Le jour où j’ai appris à vivre, le nouveau livre de Laurent Gounelle (Kero, 10e) ; et, en poche, Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig (Pocket, 17e) et Immortelle randonnée. Compostelle malgré moi de Jean-Christophe Rufin (Folio, 20e).





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités