Une nouvelle série animée adaptée d'"Ernest et Rebecca" | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 15.06.2020 à 16h31 (mis à jour le 15.06.2020 à 17h00) Adaptation

Une nouvelle série animée adaptée d'"Ernest et Rebecca"

Une série animée basée sur les aventures d'Ernest et Rebecca pour expliquer les mesures sanitaires aux enfants sera diffusée sur TF1 et Canal+ ainsi que sur le site MyUNICEF.

Une nouvelle série animée baptisée La minute Ernest et Rebecca, des noms des personnages dont les aventures ont été publiées chez Le Lombard, va être coproduite par Media Valley et 2 minutes en partenariat avec l'éditeur.

Pendant une minute et demie, les personnages d'Ernest & Rebecca prennent la parole de façon rassurante et humoristique pour répondre aux questions que les enfants se posent dans le contexte de la crise sanitaire comme, par exemple, la différence entre un virus et une bactérie, la nécessité d'un vaccin ou encore la cause de la fièvre. La série sera divisée en 10 modules et aborde de façon plus large les bons réflexes à adopter en matière de santé et d’hygiène.

Un premier module sur "Les gestes barrières" sera livré en juillet 2020. L’intégralité des épisodes étant prévue pour la fin d’année. Réalisée par Emmanuel Klotz, la série sera relayée en diffusion par TF1 et Canal+ ainsi que sur MyUNICEF, le site ludo-éducatif d’UNICEF France. Elle sera disponible sur les plateformes vidéo et les réseaux sociaux des partenaires du projet, de la Région Nouvelle-Aquitaine, du Département de la Charente et sur ceux du SPFA (Syndicat des Producteurs de Films d’Animation) et fera l’objet d’un financement participatif complémentaire sur KissKissBankBank.

La Minute d'Ernest & Rebecca est dérivée de la série animée Ernest & Rebecca, produite par Media Valley, elle-même adaptée des bandes dessinées éponymes de Guillaume Bianco et Antonello Dalena et publiées aux éditions du Lombard. Le tome 1, Mon copain est un microbe (Le Lombard, 2008) a reçu le Prix des Écoles au Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême en 2013.

close

S’abonner à #La Lettre