Epinal

"On est des acteurs culturels et on se bat contre des moulins à vent" explique à Livres hebdo, Isabelle Colin, la directrice de la librairie Quai des mots à Epinal. En cause un"Amazon Locker" installé depuis le 28 novembre à la Gare SNCF, au niveau de la station de taxi, juste en face de la librairie.
 
En colère, désabusée, elle avait lancé son cri d'alerte sur la page Facebook de Quai des mots : "Scandaleux !! Ce magnifique casier installé hier en face de notre librairie indépendante. On va y voir bientôt des gens venir chercher leurs livres (entre autres)… ".
 
Photo DR
Depuis, la presse locale, la mairie et même TF1 s’intéressent à son cas. "Il ne faut pas grand-chose pour changer les modes de consommation" nous précise-t-elle en constatant que les gens ont pris de mauvais réflexes. "J’aimerais que les gens prennent conscience de leur manière d’acheter et arrête de commander sur Amazon". Le buzz régional a été inattendu. Les soutiens reçus ou exprimés ont permis à la libraire de sensibiliser les consommateurs.
 
Depuis 2011, Amazon a lancé ses consignes automatiques, appelées Locker, pour permettre à ses clients de retirer leurs commandes. En France, elle a déployé ses casiers dans des centres commerciaux et supermarchés (Auchan, Leclerc, Match, G20) avant de signer en juin dernier un partenariat avec Gares & Connexions, filiale de la Sncf. 980 gares sont ou seront équipées avec ce point de collecte accessible tout le temps.
 
La particularité de Quai des mots est qu’elle est localisée en face de ce casier orange, planté à l’extérieur de la gare. La mairie va demander à la Sncf si elle a une autorisation particulière pour ce point de distribution, dans un lieu a priori protégé par les Architectes et Bâtiments de France.
 
Avec près de 880000 euros de chiffre d’affaires, Quai des mots est l’une des plus importantes libraires du grand Est. Si les salons auxquels elle participe sont désertés, la librairie affiche une bonne forme, sans être touchée, pour l’instant, par le mouvement des gilets jaunes.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités