Une "Duduchothèque" en hommage à Cabu | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec afp, le 16.02.2018 à 15h19 (mis à jour le 16.02.2018 à 16h00) Archives

Une "Duduchothèque" en hommage à Cabu

Cabu en 2001. - Photo OLIVIER DION

Un fonds d'archives châlonnais de l'enfant du pays, Jean Cabut dit Cabu, a été prêté gracieusement à la ville de Châlons-en-Champagne qui a décidé de transformer l'espace Cabu inauguré l'an dernier en "Duduchothèque" et lieu d'exposition.

Les "dessins de jeunesse" de Jean Cabut, alias Cabu, seront exposés dans un lieu permanent, la "Duduchothèque", à Châlons-en-Champagne, ville natale du dessinateur assassiné en 2015 lors de l'attentat contre Charlie Hebdo, a annoncé vendredi la municipalité. L'espace Cabu, inauguré il y a un an, sera renommé "La Duduchothèque", clin d'œil au personnage du Grand Duduche, lycéen doux rêveur inventé par le dessinateur lorsqu'il était lui-même scolarisé dans un lycée châlonnais.

"La famille du dessinateur a décidé de confier à la ville de Châlons ses œuvres de jeunesse. Ce fonds est constitué de dessins d’enfance, remontant à ses 10 ans, de dessins publiés dans (le journal) L’Union ou restés inédits, et de croquis", a déclaré la ville dans un communiqué. Le dépôt a été fait sous la forme d'un prêt gracieux. Le conseil municipal a approuvé la création du fonds d'archives châlonnais Jean Cabut cette semaine.

Après des travaux de réaménagement du site – l‘endroit est aujourd’hui occupé par la Maison de l’architecture en Champagne-Ardenne et l’Ordre des architectes dont le déménagement est prévu au printemps – une première exposition thématique se tiendra "d'ici la fin de l'année", a indiqué la municipalité.

Un "cadeau" pour la municipalité

"Cabu est resté toute sa vie très fidèle à Châlons. C’est là qu’il a commencé à dessiner (...) Il y est toujours revenu et il y est enterré. Mais son talent est toujours vivant et sera offert au regard des Châlonnais, eux aussi très attachés à leur dessinateur", a déclaré la famille de l'artiste dans une déclaration commune diffusée dans le communiqué. Le maire de Châlons-en-Champagne, Benoist Apparu s'est félicité de ce "véritable cadeau". 

"De nombreux dessins d’humour sur la vie quotidienne comme sur le quotidien des adolescents montrent que son talent a très vite été singulier" précise la ville. "Des cartes postales anciennes", "des caricatures de la société châlonnaise de l’époque, comme les personnalités qui y passaient en tournée", "des documents de travail" liés à la ville ainsi que "le meuble à peinture de son père" seront joints au fonds.

Jean Cabut, une des figures emblématiques de Charlie Hebdo, a été tué à 76 ans lors de l'attentat terroriste des frères Kouachi le 7 janvier 2015, qui avait décimé la rédaction du journal satirique et fait 11 morts.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre