Résultats financiers

Une bonne année 2020 pour Editis

Les nouveaux locaux du groupe Editis au 92, avenue de France - Photo OLIVIER DION

Une bonne année 2020 pour Editis

La pandémie mais aussi l'impact moindre de la réforme scolaire expliquent le léger recul de l'activité de la filiale de Vivendi. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pauline Gabinari,
Créé le 03.03.2021 à 20h19,
Mis à jour le 03.03.2021 à 22h00

Vivendi a dévoilé ses résultats financiers pour l'année 2020 mercredi 3 mars. Le groupe annonce un chiffre d’affaires en progression de 1,2% (16,09 milliards d’euros). Le résultat opérationnel ajusté atteint 1,627 milliard d'euros (+6,6%). Le groupe profite des croissances d’Universal Music Group, du Groupe Canal + et d’Edits et qui compense le ralentissement d’autres activités comme Gameloft, Havas Group et Vivendi Village. 

L’année 2020 est également marquée par le rachat de Prisma Média, groupe de pressequi possède notamment Femme ActuelleGéo, CapitalGala ou Télé-Loisir. La promesse d’achat a été signée en fin d'annéee. 

En 2020, le groupe Edits a atteint 725 millions d’euros soit une hausse de 5,6% par rapport à 2019. A périmètre constant, en revanche, le groupe affiche une légère baisse de 1,3%. Face à la crise sanitaire qui a marqué l’année 2020, Vivendi a déclaré avoir fait preuve de résilience et d’adaptation « pour continuer de servir au mieux et divertir ses clients, tout en réduisant ses coûts pour préserver ses marges ».

Éducation, fiction, nouvelle maison

Vivendi a annoncé qu’Editis confortait sa position en éducation tout en restant « le leader de la réforme de la classe de Terminale pour le lycée général » avec Nathan et Bordas, et ce, malgré un impact moins important qu’en 2019 de la réforme scolaire. La littérature, selon le groupe a également « enregistré de bonnes performances », avec des titres comme les romans de Ken Follett, Marc Levy et Bernard Minier en grand format.

Au quatrième trimestre Editis a été dynamique avec 231M€ de chiffre d'affaires (+14 millions par rapport à 2019).

Ce bilan a aussi été l’occasion de remettre en avant Nimba éditions, une maison 100% ivoirienne qui a pour ambition de révéler des talents locaux. « Lancée en s’appuyant sur la présence locale des entités du groupe Vivendi », la maison a publié ses premiers titres en décembre 2020. Le groupe Vivendi est déjà présent en Afrique, notamment à travers ses salles de spectacle.

Côté profitabilité, l'an dernier, le résultat opérationnel ajusté d’Editis est en légère baisse et s’établit à 38 millions d’euros, contre 43 millions d’euros pour la même période de 2019. Le résultat opérationnel courant progresse de 2,4 % à taux de change et périmètre constants par rapport à 2019, grâce à la maîtrise des coûts.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités