Insolite

Un temple à Oscar Wilde dans une chapelle américaine

Oscar Wilde - Photo DOMAINE PUBLIC/NAPOLEON SARONY

Un temple à Oscar Wilde dans une chapelle américaine

Le quartier "gay" new-yorkais de Greenwich Village rend hommage à l’auteur du Portrait de Dorian Gray, condamné en 1895 à deux ans de prison pour homosexualité.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
avec AFP,
Créé le 13.09.2017 à 16h04,
Mis à jour le 13.09.2017 à 17h00

Les artistes américains David McDermott et Peter McGough ont installé, mardi 12 septembre, un temple dédié à Oscar Wilde dans la chapelle Russell, au sous-sol de l’église méthodiste protestante The Village Church. L'église est située dans le quartier de Greenwich Village, à New York, d’où est parti le mouvement pour les droits homosexuels en 1969.
 
Un autel entourant une statue de l’écrivain et dramaturge irlandais, héros de la cause arc-en-ciel pour avoir revendiqué (et payé cher) son homosexualité en pleine Angleterre victorienne, a été installé dans la chapelle transformée pour évoquer les années 1880. Sur le piédestal de la statue se trouve le numéro de détenu de l’auteur du Portrait de Dorian Gray, condamné en 1895 à deux ans de travaux forcés pour homosexualité.
 
Fruit de vingt ans de travail, l’autel est accompagné d’une exposition avec sept tableaux faits de journaux de l’époque sur le procès et l’emprisonnement d’Oscar Wilde.
 
Résister à Trump
 
L’administration Trump qui remet en cause les droits des homosexuels et des personnes transgenres "nous a appelés à nous rebeller, montrant que la révolte et la capacité à changer la société étaient une qualité propre aux humains", explique l’organisatrice de l’exposition, Alison Gingeras.
 
Pour l’artiste David McDermott, le temple représente un lieu "libre de toute doctrine religieuse, qui honore une personnalité historique pionnière de la lutte pour les droits homosexuels".
 
L’exposition honore également d’autres figures homosexuelles comme le mathématicien britannique Alan Turing qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, a percé le secret de la machine de cryptage allemande Enigma. Malgré ses exploits, il avait été castré chimiquement en 1952 afin de ne pas être emprisonné, avant de se suicider en 1954. Turing a été gracié de façon posthume en 2013.
 
Le temple d’Oscar Wilde est accessible jusqu’au 2 décembre, avant de rejoindre Studio Voltaire, une galerie d'art londonienne.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités