TVA numérique

La Cour de justice de l’Union européenne n’a pas pris la peine de désigner un avocat général ni de prévoir une audience publique pour traiter la procédure d’infraction qui vise la France et le Luxembourg à propos de l’application du taux réduit de TVA sur les livres numériques. Elle estime que l’affaire est simple et qu’il y a suffisamment de jurisprudence sur le sujet. Elle a nommé une chambre de dimension relativement réduite, à cinq juges, montrant qu’il s’agit d’un dossier sans complication. Au vu de son calendrier prévisionnel, son arrêt ne sera toutefois pas prononcé avant un mois.

H. H.

30.01 2015

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités