Meilleures ventes

Top 20: un effet Goncourt pour Nicolas Mathieu

Nicolas Mathieu - Photo OLIVIER DION

Top 20: un effet Goncourt pour Nicolas Mathieu

Le prix Goncourt 2018 s’installe aux côtés des BD et mangas, du recueil 13 à table ! et du prix du Quai des orfèvres en poche.

J’achète l’article 1.50 €

Par Claude Combet,
Créé le 14.11.2018 à 17h14,
Mis à jour le 14.11.2018 à 18h00

Leurs enfants après eux, de Nicolas Mathieu (Actes Sud), prix Goncourt 2018, fait une rentrée fracassante en 2e position dans le Top 20 GFK/Livres Hebdo, tous genres confondus, pour la semaine du 5 au 11 novembre. Tiré au départ à 10000 exemplaires, le livre atteignait un tirage de 22500 exemplaires avant le prix et de 350000 après.

A travers les errances d’Anthony, 14 ans, l’auteur d’Aux animaux la guerre, brosse le portrait de la France des années 90, durant quatre étés, entre campagne profonde et zac bétonnée.

Parallèlement, la semaine est sous le signe de la bande dessinée avec Bons pour l’asile, le cinquième volet de la série Les vieux fourneaux, de Wilfrid Lupano, illustré par Paul Cauuet (Dargaud, tirage: 250000 ex), 3e sur la liste, et Ex, drague et rock’n’roll !, huitième tome de la série Les nombrils, de Maryse Dubuc, illustré par Delaf (Dupuis, tirage : 160000 ex), 18e. Sans oublier le manga My Hero Academia, dont le volume 16: Red rio, de Kohei Horikoshi (Ki-oon) figure 7e.

Côté poche, on voit arriver à la 15e place, 13 à table !, un livre collectif publié par Pocket et vendu chaque année au profit des Restos du cœur (les quatre éditions précédentes ont permis de financer plus de 3,3 millions de repas supplémentaires). Sous une couverture illustrée par Plantu, treize auteurs – Philippe Besson, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, François d’Epenoux, Eric Giacometti, Karine Giebel, Philippe Jaenada, Alexandra Lapierre, Agnès Martin-Lugand, Véronique Ovaldé, Romain Puertolas, Jacques Ravenne, Tatiana de Rosnay, Leïla Slimani et Alice Zeniter – ont écrit une nouvelle sur le thème de la fête. Tandis que Le cercle des impunis, de Paul Merault, prix du Quai des orfèvres 2019 (Fayard, tirage : 50 000 ex) s’inscrit à la 16e.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités