Lucky Luke galope en tête des meilleures ventes | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 07.11.2018 à 17h52 (mis à jour le 08.11.2018 à 11h00) Top 20

Lucky Luke galope en tête des meilleures ventes

Extrait de la couverture "Un cow-boy à Paris", par Jul et Achdé - Photo © LUCKY COMICS

Tirée à 500 000 exemplaires, la nouvelle aventure de Lucky Luke par Jul et Achdé, Un cow-boy à Paris (Lucky Comics), s’impose en 1re place du Top 20 GFK/Livres Hebdo, tous genres confondus, pour la semaine du 29 octobre au 4 novembre.

Parue le 1er novembre chez Lucky Comics, la nouvelle aventure de Lucky Luke par Jul et Achdé, Un cow-boy à Paris, s’impose en 1re place du Top 20 GFK/Livres Hebdo, tous genres confondus, pour la semaine du 29 octobre au 4 novembre. Tiré à 500 000 exemplaires, il s’agit du 8e tome de la série des "Aventures de Lucky Luke d’après Morris" portée au dessin par Achdé et pour laquelle se sont succédé, seul ou en duo, les auteurs Laurent Gerra, Daniel Pennac, Tonino Benacquista, Jacques Pessis jusqu’à Jul au scénario.
 
De son côté, le 21e tome des Légendaires de Patrick Sobral, La bataille du néant, paru le 31 octobre chez Delcourt, occupe dès la semaine de sa sortie la deuxième place du Top 20. Il est accompagné par le succès du 4e tome de L’Arabe du futur de Riad Sattouf, qui passe de la 5e à la 8e place cette semaine avec des ventes à plus de 115000 exemplaires (estimations GFK) depuis sa parution le 27 septembre chez Allary.
 
Par ailleurs, Albin Michel et Fayard bénéficient d’une semaine de choix avec, pour chacun, deux de leurs nouveautés directement entrées dans le classement des meilleures ventes.
 
Chez Albin Michel, les deux dernières enquêtes d’Agatha Raisin, de la romancière écossaise M.C. Beaton, parues le 31 octobre, s’installent respectivement à la 15e (vol. 13 Chantage au presbytère) et à la 18e place (vol. 14 Gare aux fantômes). L’éditeur peut également compter sur les bonnes ventes du dernier thriller de Maxime Chattam, Le signal (24 octobre) qui remonte en 5e position.
 
Chez Fayard, le récit biographique de la grand-mère de Robert Badinter, Idiss (24 octobre), occupe le 16e rang du Top 20 et fait l’objet d’une réimpression. Il est suivi en 17e position par le livre politique de Ségolène Royal, Ce que je peux enfin vous dire, sorti le 31 octobre en librairie. En parallèle, l’éditeur tire également parti de sa dernière coédition avec Le Livre de poche: les chroniques de voyages décalées de Virginie Grimaldi, réunies dans le recueil Chère Mamie (31 octobre), s’inscrivent en 7e position du classement. Les bénéfices des ventes de l'ouvrage sont reversés à CéKeDuBonheur, association qui intervient dans les services pédiatriques des hôpitaux.
close

S’abonner à #La Lettre